Neuchâtel: une année passerelle pour les jeunes » Blog de PasTis

 Neuchâtel: une année passerelle pour les jeunes

30/1/2008

Une 10e année scolaire
pas comme les autres


Canton • Depuis la fin de l’été dernier, l’Ecole-club Migros de Neuchâtel propose une dixième année scolaire. Cette « passerelle » destinée à des jeunes n’ayant pas trouvé de place d’apprentissage, ou sortant de classes dites préprofessionnelles ou modernes, doit leur permettre de parfaire leurs connaissances et d’acquérir des certificats reconnus : des atouts précieux pour voler de leurs propres ailes et s’insérer dans la vie professionnelle.    

Ecole Club Migros

C’est en se basant sur un concept créé par la filiale vaudoise de l’Ecole-Club Migros que Marika Remund, à mis sur pied la première « année-passerelle » destinée à des jeunes Neuchâtelois. La responsable des « secteurs entreprises et formations professionnelles » de l’Ecole-club est enthousiaste : « Trois des douze élèves de cette première volée ont déjà trouvé une place d’apprentissage. Et je suis très confiante pour les autres. D’ici la fin de cette « année-passerelle », début juillet, la plupart d’entre eux auront certainement trouvé une formation ».

Ce n’est pas une voie de garage

Cette dixième année scolaire « pas comme les autres », n’est pas gratuite. Le coût de ces dix mois de formation à plein temps s’élèvent à 9’500 francs : « Certes ce n’est pas donné, mais sachant que les élèves suivent près de trente heures de cours par semaine, dispensés par une douzaine de professeurs, et qu’au terme de cette année d’études ces jeunes sortiront avec plusieurs certificats reconnus, le prix est raisonnable ». Marika Remund ajoute : « La majorité des élèves ce cette clase sont issus de familles modestes. Evidemment, pour les parents c’est une grosse dépense, mais nous acceptons d’aménager un plan de financement pour étaler le paiement sur toute la durée des cours. De plus, lors de l’inscription nous nous entretenons séparément avec les parents et les enfants afin d’évaluer les motivations de chacun. Finalement, cette « année-passerelle » est un véritable partenariat entre élèves, enseignants et parents. Pour preuve, les parents reçoivent – par courrier – un bulletin hebdomadaire avec les notes et les appréciations obtenues pour chaque branche. Ce rapport doit être ensuite signé par les parents et les élèves ».
L’année-passerelle n’est donc pas une voie de garage, ni un simple prolongement de l’école obligatoire ? : « Non, répond Marika Remund, c’est avant tout une étape importante dans l’épanouissement personnel et préprofessionnel »

Des cours variés

Très complet, l’enseignement dispensé durant cette dixième année fait la part belle aux branches scolaires et commerciales que sont le français, l’allemand, l’anglais, la correspondance, les mathématiques, la comptabilité, avec en parallèle la dactylographie et l’informatique de bureau. Mais, le précepte va plus loin avec des cours touchant le développement personnel, comme la communication non violente, la confiance en soi, la gestion du stress et la préparation aux examens. « Si les leçons de sports, de théâtre, les cours d’hygiène alimentaire ou d’art martial se déroulent bien, on s’est rendu compte que le cours de relaxation ne fonctionne pas », révèle Marika Remund. « Plusieurs élèves n’arrivent pas à garder les yeux fermés, à se détendre. Ceux qui ferment les yeux s’endorment, ce qui n’est pas vraiment le but de l’exercice. Mais ce constat est assez révélateur des problèmes que vivent par ces jeunes ».

Examens et certificats à la clé

Le programme comporte également des cours de communication et de vente, avec des volets sur les techniques de recherche d’emploi, l’élaboration d’un CV, la gestion d’un petit projet, ou sur l’importance de la présentation et de l’expression en public. De plus, deux stages en entreprise sont aussi proposés durant ce parcours scolaire.
Au terme de cette dixième année, chaque élèves est en mesure – s’il réussi les examens –   d’obtenir des certificats reconnus, dont: le TELC (The Language Certificates) d’allemand et d’anglais ; l’EDCL Start (European computer driving licence) avec Windows, Word, Excel et Powerpoint ; le Preliminary en bureautique (UCH) ; ou le TQG (technique quantitative de gestion 1) de comptabilité.
En septembre prochain, ce concept d’année-passerelle sera reconduit par l’Ecole-Club Migros de Neuchâtel, avec à nouveau un effectif maximum de 12 participants.


Pascal Tissier


Renseignements complémentaires sur www.ecole-club.ch
ou en contactant Marika Remund au 058 568 83 50

 

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |