La Tène: l'exécutif de la nouvelle commune » Blog de PasTis

 La Tène: l'exécutif de la nouvelle commune

27/8/2008

Les structures politiques de la nouvelle commune sont connues

Fusion • Depuis la semaine passée la nouvelle commune de La Tène a son exécutif. Lors d’une conférence de presse, Daniel Rotsch a défini les trois axes sur lesquels reposera sa politique de gestion. 


Daniel Rotsch, Michel Muster, Zandra Baengerter, Jean-Michel Germanier et Michel Luthi
L’exécutif de La Tène: Il est composé de deux socialistes, Daniel Rotsch et
Michel Muster, deux libéraux-radicaux, Zandra Baengerter et Jean-Michel
Germanier, et un représentant de l’Entente, Michel Luthi.


«Cet instant est historique. Historique puisqu’il confirme la volonté, non seulement des autorités, mais aussi de la population de cette nouvelle commune, de se lancer dans une nouvelle aventure». Tels ont été les premiers mots de Daniel Rotsch, lors de la conférence de presse organisée au lendemain de la séance constitutive du Conseil général de La Tène. «Bien, me direz-vous, ça fait un moment que l’on vous sert le même discours, il serait grand temps de passer au choses concrètes», et le président du nouvel exécutif de poursuivre: «La première étape a été franchie, les autorités de la nouvelle commune se sont constituées et les nouveaux Conseillers communaux se sont engagés à relever ce défi. Le processus de fusion, au-delà d’un simple acte administratif, a été élaboré avec une vision stratégique, d’autant que les attentes de la population seront très grandes. Certes, au lendemain de la constitution des autorités de la commune de La Tène, il est encore un peu tôt pour définir avec précision la politique qui sera adoptée et suivie au cours de cette période administrative, néanmoins je peux dire que mon mandat de président de l’exécutif reposera sur trois axes: le développement et la cohésion sociale, la qualité de vie, le rayonnement intérieur et extérieur de la commune. Ces trois axes marquent la volonté de trouver ce subtil équilibre nécessaire entre des activités économiques indispensables aux développements sociaux économiques, mais source importante de nuisances, et un milieu de vie agréable et harmonieux».

Daniel Rotsch, Michel Muster, Zandra Baengerter, Jean-Michel Germanier et Michel LuthiVision d’avenir

Daniel Rotsch expliquera encore que les questions d’aménagement du territoire, du développement des zones d’utilité publique, de la participation active dans la construction de l’agglomération du Littoral, du soutien aux activités culturelles et sportives et la dynamisation du fonctionnement de la nouvelle commune seront au centre des intérêts de l’exécutif. «En résumé, la gestion de la nouvelle commune s’inscrira dans une vision globale, tenant compte des nécessités actuelles de la population et des besoins des générations futures».
Les cinq membres de l’exécutif – Daniel Rotsch, Michel Muster, Zandra Baengerter, Jean-Michel Germanier et Michel Luthi – se sont répartis les différents dicastères, à l’exception de l’administration, la prévoyance sociale et la santé dont l’attribution reste encore à définir.

Passé glorieux

Après le discours de Daniel Rotsch, ce sont Jean Guinand, président de la Fondation La Tène, et Marc-Antoine Kaeser, directeur du Laténium, qui ont pris la parole pour dévoiler les nouvelles vitrines d’exposition de l’Espace Perrier dédiées à la civilisation celte et au site archéologique de la Tène en s’attachant de relier le passé glorieux du site et la naissance officielle – le 1er janvier 2009 – de la nouvelle commune de La Tène, issue de la fusion de Thielle-Wavre et de Marin-Epagnier.


Pascal Tissier

 

 


La droite fusionne à La Tène


Les partis Libéral-PPN et Radical-démocratique de la future commune de La Tène ont aussi fusionné pour créer «Le Parti Libéral-Radical La Tène».


Poursuivant leur collaboration entamée sous la bannière de l’Union Libérale Radicale lors des élections communales de juin dernier, les sections Libéral-PPN et Radical-Démocratique de Marin-Epagnier se sont réunies mardi 19 août dernier à l’Espace Perrier afin d’accepter leur dissolution respective et surtout leur réunion avec les forces libérales-radicales de Thielle-Wavre au sein du nouveau Parti Libéral-Radical La Tène. Le président cantonal du Parti Libéral-Radical neuchâtelois, Philippe Gnaegi, était présent lors de cette assemblée pour rappeler que l’organisation faîtière poursuit son développement propre en intégrant les enthousiastes comme les plus réservés.

Convaincus que la famille du centre droit se doit de présenter une image unie et déterminée, les membres et sympathisants du nouveau Parti Libéral-Radical La Tène ont acceptés avec entrain les nouveaux statuts du parti et désigné un nouveau comité pour piloter ses activités. Celui-ci est désormais composé de Roland Walther président, Jean-Dominique Roethlisberger vice-président, Nicolas Krügel secrétaire, Silvia Praz caissière, Laurent Siliprandi président du groupe au Conseil général, Giuseppe Togni webmaster, Emmanuel Rieder et Jean-Vincent Bourquin assesseurs. Le comité est en outre automatiquement complété par les conseillers communaux libéraux-radicaux et le député domicilié à La Tène.

Ainsi que le relevait Laurent Lavanchy au terme de l’assemblée, le parti a su trouver des personnalités compétentes issues d’horizons très divers afin de composer un comité aux compétences larges et aux origines géographiques représentatives de l’ensemble de la nouvelle Tène. Laurent Lavanchy, se retirant de la politique communale après huit législatures a d’ailleurs été remercié chaleureusement par l’assemblée pour ses innombrables contributions au développement du village, de la région et des valeurs du parti. L’assemblée a également vivement remercié l’ensemble des candidats au Conseil général sous la bannière du Parti Libéral-Radical La Tène lors des communales 2008. Tous se sont engagés avec beaucoup d’énergie et de conviction pour le rayonnement des valeurs libérales-radicales.

Dans son action politique, le Parti Libéral-Radical La Tène entend promouvoir le respect des libertés individuelles, le développement du sens des responsabilités, le respect des minorités et des opinions divergentes, la liberté d’entreprise ainsi que la sauvegarde de l’environnement et des ressources naturelles. Il entend également défendre la famille et les principes fédéralistes./comm







Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |