Colombier: Claude Nicollier en conférence » Blog de PasTis

 Colombier: Claude Nicollier en conférence

26/3/2008

Claude Nicollier transporte son public dans les étoiles

Colombier • A l’invitation des Rotary-Clubs du canton de Neuchâtel, du Nord vaudois et du Jura bernois, Claude Nicollier a donné, mardi dernier, une conférence qui a captivé plus de trois cents personnes au centre de tennis de Colombier, complètement transformé pour l’occasion. Les bénéfices de cette soirée « étoilée » ont été offerts à deux associations, soit la Fondation Enfants & Sports, Main dans la Main, et le Mouvement de la Jeunesse Suisse Romande.

Enfants et Sports
Au terme de sa brillante conférence, le spationaute Claude Nicollier
a participé à la remise des chèques offerts par le Rotary-Club à deux
associations. En haut, avec Fabienne Bernard, présidente du Mouvement
de la Jeunesse Suisse Romande (MJSR). En bas, avec Francis Monnier,
membre du comité d’organisation du Rotary-Club et Jean-Nicolas
Michaud (au centre), vice-président de la Fondation Enfants & Sports,
Main dans la Main.                         Photo et montage : Pascal Tissier


Intitulée « L’exploitation de l’espace par l’homme », la conférence donnée mardi dernier par Claude Nicollier s’est déroulée devant un public captivé autant par les images spectaculaires projetées sur un écran géant que par le récit passionnant, truffé d’anecdotes, du spationaute suisse. Pendant une bonne heure, Claude Nicollier est revenu sur les missions effectuées à bord des navettes spatiales américaines de la NASA. Quatre vols mémorables : la mission STS-46, en 1992, à bord de la navette Atlantis ; la mission STS-61, l’année suivante, dans le cockpit d’Endeavour ; puis la mission STS-75, en 1996, avec Columbia ; et un Noël fantastique, en 1999, à bord de la navette spatiale Discovery pour la mission STS-103.
Dans son exposé Claude Nicollier a révélé combien, alors qu’il était enfant, les aventures de Tintin dans l’espace (« Objectif lune », en 1953 et « On a marché sur la lune », en 1954), puis le lancement de Spoutnik, en 1954, l’ont amené à tout faire pour devenir pilote, puis spationaute.

Demain la vie extraterrestre

En illustrant ses propos de nombreuses photos saisissantes, Claude Nicollier a raconté ses sorties extravéhiculaires – parfois pendant plusieurs heures – pour réparer et améliorer le télescope spatial Hubble.
Au terme de sa conférence, après un tonnerre d’applaudissements, le spationaute s’est encore prêté au jeu des questions-réponses. Interrogé sur l’existence éventuelle d’une vie extraterrestre, la réponse de Claude Nicollier est sans équivoque : « Le vingtième siècle a été celui de la physique, le vingt et unième sera celui de la biologie. Je suis persuadé que l’on trouvera de la vie sur un autre corps céleste que la Terre ».
Au cours de l’apéritif dînatoire qui a suivi la prestation de Claude Nicollier, Francis Monnier, membre du comité d’organisation, a remis – au nom des Rotary-Clubs du canton de Neuchâtel, du Nord vaudois et du Jura bernois – deux chèques de 6'000 francs aux associations choisies par les organisateurs : la Fondation Enfants & Sports, Main dans la Main, représentée par son vice-président, Jean-Nicolas Michaud, et le Mouvement de la Jeunesse Suisse Romande (MJSR), en la personne de Fabienne Bernard, sa présidente. 


Pascal Tissier

 

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |