Corcelles: le calme est revenu au cœur du village » Blog de PasTis

 Corcelles: le calme est revenu au cœur du village

20/8/2008

«Avant, c’était l’enfer avec les camions»

Corcelles • Un mois après son ouverture, est-ce que l’évitement du vieux village a changé les habitudes des clients de la laiterie-alimentation de la Grand-Rue?

Corcelles

«Dans un premier temps, on s’est fait beaucoup de soucis par rapport à l’ouverture du tunnel. On se demandait si on allait perdre des clients». Tout en préparant un sachet de fromage à fondue pour une cliente, Thérèse Raboud reconnaît qu’il n’y a presque plus de poids lourds qui traversent le vieux village: «Avant c’était vraiment l’enfer avec les camions et les piétons ne se sentaient pas en sécurité sur le trottoir. Les automobilistes n’osaient plus s’arrêter devant le magasin. Il faut bien admettre que depuis le 14 juillet, ça a déjà bien changé». La patronne de la laiterie-alimentation de la Grand-Rue, sait de quoi elle parle: depuis plus de seize ans, elle et son mari ont vu la situation se dégrader avec, d’année en année, une augmentation régulière du trafic, notamment des camions. Selon le Service des ponts et chaussées, l’an dernier, ce sont en moyenne 8700 véhicules qui traversaient quotidiennement le Vieux-Bourg par la rue principale bien trop étroite (de 5,50 à 6 mètres selon les endroits).

Des piétons sereins

«Aujourd’hui, même si c’est bien trop tôt pour faire un bilan, d’autant que beaucoup de gens sont en vacances, on remarque quand même que les piétons sont plus sereins et que les mamans viennent plus volontiers avec des poussettes ou des enfants, alors que jusque-là elles les laissaient à la maison et venaient seules faire leurs courses».
Présent généralement dès cinq heures du matin, le couple Raboud permet à ceux qui vont travailler de se ravitailler. «Il y a des habitués qui prennent la tranchée couverte et qui remontent dans le village pour venir chez nous. Bien sûr ce sont des clients fidèles, comme on en a beaucoup ici au village, à Cormondrèche, mais aussi à montmollin, montezillon ou Rochefort. Dans la journée, on a même des gens qui viennent de Peseux pour acheter nos fromages ou nos fruits et légumes». Et Thérèse Rabout de faire remarquer qu’avec la diminution massive du trafic elle voit parfois des poids lourds s’arrêter en face du magasin: «j’ai des chauffeurs qui viennent maintenant acheter à boire, alors qu’avant c’était presque inimaginable».

Des nuits plus calmes

Pour rappel, la réalisation de l’évitement de Corcelles aura nécessité six ans de travaux. Cette portion de la H10 – inaugurée officiellement le 27 juin dernier – mesure un peu plus d’un kilomètre (1,340) et comprend une tranchée couverte de 585 mètres. A coup sûr ce petit tronçon à déjà changé la vie (et les nuits) des riverains de la Grand-Rue et va certainement contribuer à la métamorphose du centre du village.


Pascal Tissier

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |