Canton: les boutiques où tout se recycle » Blog de PasTis

 Canton: les boutiques où tout se recycle

20/2/2008

Des magasins de seconde main pour revendre ou acheter malin

Canton • C’est connu, les bambins grandissent vite et il faut régulièrement acheter de nouvelles chaussures ou des vêtements au gré de sa croissance : des habits ou des accessoires qui ne serviront qu’un court laps de temps. Depuis de nombreuses années, la plupart des magasins de deuxième main spécialisés dans les produits pour enfants, connaissent un vif succès. Petit aperçu, certainement pas exhaustif, des boutiques installées dans le canton.

Troc
Comme au Porte-Bonheur, à La Chaux-de-Fonds, tous les magasins de seconde main
fonctionne sur le principe du dépôt-vente : lorsque l’article à trouvé preneur, le montant
de la vente est divisé par deux entre la cliente et la boutique.


A l’heure du développement durable et du recyclage, jeter c’est dépassé ! Beaucoup de mamans et de jeunes mères l’ont déjà compris et fréquentent régulièrement les magasins de seconde main. Soit pour revendre des objets ou des vêtements qui ne sont plus adaptés à l’âge ou à la taille de leur progéniture, soit pour y dénicher, à un prix attractif, l’article qui manque à la garde-robe de son enfant.
L’ensemble des commerces que nous avons contacté fonctionne sur le même principe du dépôt-vente et de critères de qualité.
Tout au long de l’année, les gens peuvent apporter à la boutique de leur choix les habits, les jouets, les accessoires pour enfants ou leurs vêtement de grossesse. Bien entendu, tous les produits déposés doivent être irréprochables, propres et en bon état. En général, le prix de vente est fixé d’un commun accord. Puis, lorsque l’article à trouvé preneur, le montant de la vente est divisé par deux : 50% pour la cliente et l’autre moitié revient à la boutique. On peu trouver de petites variantes dans la répartition du prix de vente selon les enseignes, pas pour les produits textiles, mais parfois pour les accessoires comme les vélos, les poussettes ou les sièges pour auto.

Deux boutiques dans Les Montagnes

Une chose est sûre, l’existence et le développement de ce concept de seconde main contribue à la réduction des déchets et à la (re)valorisation des vêtements et des objets dans la mesure où cette démarche permet de prolonger la durée de vie des biens de consommation courants tout en favorisant le développement économique, social et environnemental.
Par contre, la répartition de ces boutiques dans le canton n’est pas égale : ainsi il n’y a pas de boutique de seconde main « mères-enfants » au Locle. « En fait il n’y en a plus », révèle Irène Bühler qui, depuis vingt-cinq ans, tient Le Porte-Bonheur, à La Chaux-de-Fonds. « Trop de jeunes femmes croient que l’on peut faire fortune avec ce genre de commerce, mais sans mesurer le travail que ça exige. Et puis il y a encore des mères qui se gênent d’acheter des vêtements d’occasion ».
Le second magasin implanté dans la capitale horlogère est aussi le plus ancien du canton : « J’ai ouvert le Troc-Store au milieu des années 70 », confie Françoise Droz qui fixe elle-même les prix de vente de ses articles « sauf pour les gros accessoires, les vélos ou les skis, pour lesquels le client a bien sûr la possibilité de faire des propositions ». A noter encore que le Troc-Store dispose d’un site internet (www.troc-store.ch), sur lequel Françoise Droz propose des réductions aux jeunes mères ou aux familles nombreuses.

TrocRien n’est jeté, tout est recyclé

Toutes les autres boutiques de seconde main répertoriées dans l’annuaire ou sur internet sont installées dans le bas du canton.
Le Laurier, à Peseux, propose uniquement des vêtements et des accessoires pour bébés sur un site, mais également des habits pour dames et enfants dans sa seconde boutique. « Nous gardons généralement les textiles durant une saison, précise Béatrice Rubin, l’une des deux gérantes du Laurier, « puis ils sont soldés à moitié prix. Ce qui n’est pas vendu est offert à une association qui s’occupe de les distribuer en Roumanie ».
D’autres magasins du Littoral offrent également leurs invendus à des associations, à l’image du Chic du Troc, à Cortaillod. « Je suis très attachée à la présentation et au rangement des vêtements que j’ai en rayon », insiste Dominique Dekens. « Si après six mois j’ai des invendus, les habits d’hiver partent pour la Pologne alors que les vêtements d’été sont offerts pour les Philippines, via une association ».
Comme ses collègues, Line Berger, la responsable du Trocodile, à Chézard-Saint-Martin (www.trocodile.ch), propose tout un assortiment d’habits, de jouets et d’accessoires pour les enfants de 0 à 14 ans : « tout ce qui est destiné aux premiers âges, marche très bien. Pour le plus grands, ce sont les pantalons pour les garçons qui sont très recherchés. A la fin des saisons d’été ou d’hiver, je fais des soldes et j’offre ensuite mes invendus à SOS Futures Mamans ».
Ouvert depuis bientôt deux ans à Boudevilliers, « La Libellule » est aussi spécialisée dans les produits mères-enfants. « Avec ma collègue Natacha Lucchina, nous sommes très exigeantes sur l’état et la propreté des articles que l’on nous amène », précise Monika Juillerat. « Nous refusons tous les vêtements qui présente un défaut ou la moindre tache ».


Pascal Tissier

 


La Libellule - Centre du Village 1 - Boudevilliers
Monika Juillerat et Natacha Lucchina - Tél. 078 917 53 33

Le Chic du Troc - Rue de la Fin 14 - Cortaillod
Dominique Dekens - Tél. 079 204 44 91

Le Laurier 01 - Rue de la Chapelle 15 - Peseux
Hulda Aeschlimann - Tél. 032 730 47 62   

Le Laurier 02 - Rue des Pralaz 11 - Peseux
Béatrice Rubin – Tél. 032 730 44 75

Le Trocodile - Champs Travers 2 - Chézard-St-Martin
Line Berger – Tél. 078 724 59 54
www.trocodile.ch - troc@trocodile.ch

Centre Social Protestant - rue des Parcs 11 - Neuchâtel
Tél. 032 722 19 60

Troc-Store - Rue Fritz-Courvoisier 7 - La Chaux-de-Fonds
Droz Françoise – Tél. 032 968 55 41
www.troc-store.ch - troc.store@bluewin.ch
 
Au Porte-Bonheur - Rue Léopold-Robert 114 - La Chaux-de-Fonds
Irène Bühler – Tél. 032 913 50 53

Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |