Neuchâtel-Colombier: Les Chatons décollent » Blog de PasTis

 Neuchâtel-Colombier: Les Chatons décollent

19/9/2007

Les chatons dessinent des avions
et s’évadent dans les nuages
 


Neuchâtel-Colombier • A l’initiative de quatre pilotes du Club Neuchâtelois d’Aviation (CNA), à Colombier, une bonne vingtaine d’enfants de l’association Les Chatons ont eu l’occasion de vivre leur baptême de l’air et de survoler le littoral. En contrepartie, les enfants ont réalisé des dessins pour décorer les locaux du club d’aviation.

Les Chatons

 

Il y avait du monde mercredi dernier, en début d’après-midi, à l’aérodrome de Colombier : une vingtaine d’enfants, quelques adolescents, des mamans et les animateurs de l’association Les Chatons.
Installés autour de grandes tables, les enfants laissent libre cours à leur imagination sur des feuilles blanches. Leur mission, puisqu’ils l’ont acceptée : signer des dessins sur le thème de l’aviation. Des œuvres qui serviront à décorer les locaux du Club Neuchâtelois d’Aviation (CNA).
Philippe Schenk, le responsable des Chatons est ravi : « c’est vraiment génial pour les enfants ! Il faut rendre hommage à James Girardat, l’un des pilotes, qui est le grand-père de l’un de nos jeunes et qui nous a généreusement offert cet après-midi avec trois de ses amis du club d’aviation ».

Quatre pilotes au grand cœur

Avant de préparer les avions et d’embarquer les premiers passagers, les pilotes s’adressent aux enfants : James Girardat explique les règles de sécurité, Edouard Berthet rappelle que chacun doit disposer d’un billet (rédigé à partir d’une autorisation parentale), Pierre Sydler présente les appareils qui seront utilisés (Robin DR400 et motoplaneur SF25-B) et Sébastien Pitton invite les « Chatons » dans la salle de briefing pour un petit cours de dessin « aéronautique ».
Secondé par Margarita Tripet, l’une des animatrices de l’association, Philippe Schenk tente de former des groupes. Toujours avec le sourire et sans jamais perdre son calme, le créateur des Chatons, canalise l’excitation des petits, les rassure et parvient à satisfaire chacun.

De Neuchâtel à Genève

Ancien animateur des camps de vacances du Mouvement de la Jeunesse Suisse Romande (MJSR), Philippe Schenk a créé l’Association les Chatons en 1971, à La Chaux-de-Fonds. Passionné de dessin, il est persuadé qu’un enfant peut s’exprimer et s’épanouir  avec un crayon et une feuille de papier. Près de quarante ans plus tard, l’association est toujours là ! Installée au numéro 2 de la rue du Seyon, à Neuchâtel, l’association s’est étendue en Suisse romande : des ateliers et des manifestations sont organisés à Sion, Genève, Lausanne ou à Delémont.
« Le but des Chatons est d’intéresser les jeunes, leur donner envie de communiquer et de s’intégrer à un groupe, notamment par le dessin et la créativité. Il suffit de feuilleter notre journal « Les Chatons », entièrement animé et illustré par les enfants, pour constater que ce support leur permet de s’exprimer et de présenter leur passion ».
L’activité principale des Chatons se déroule à Neuchâtel où les enfants s’y retrouvent tous les mercredis et samedis. « Il n’y a pas d’inscription, précise Philippe Schenk. Les enfants y viennent librement, parfois avec des copains. Certains deviennent des habitués et le bouche à oreille en amène d’autres. La majeure partie des enfants qui viennent régulièrement a entre six et quatorze ans. Beaucoup d’anciens restent des amis qui viennent nous aider lors de manifestations ».

Le livre d’or des Chatons

Le responsable des Chatons a le verbe modeste, encore plus lorsqu’il relate le voyage qu’il a fait en juillet 1975, à Bruxelles, avec six enfants de son association, à l’invitation du créateur de Tintin : « Nous avions contacté Hergé par courrier et il a semble-t-il été touché par notre concept. A l’époque, il était dans la phase finale de « Tintin et les Picaros ». Il nous a accueilli dans ses studios et il a pris le temps de nous présenter tout le processus de création d’un album. Par la suite, nous avons gardé le contact, jusqu’à sa disparition au printemps 1983 ».
Philippe Schenk garde aussi de bons souvenirs de Gaétan Gris, plus connu sous son pseudonyme d’artiste : « Soy venait régulièrement aux Chatons et c’était vraiment un enfant intéressant et talentueux. Comme beaucoup d’autres de nos anciens habitués, il a suivi une formation à l’Académie de Meuron, à Neuchâtel. Aujourd’hui c’est un artiste confirmé. Il est surtout connu pour ses fresques en trompe-l’œil, comme celle du Papiliorama à Chiètres, ou celle qui est visible au bout de la rue des Sablons, à Neuchâtel ».

Fin d’une journée mémorable

L’après-midi est déjà bien entamée. Entre deux vols, James Girardat vient se restaurer, il faut encore mettre sur pied les derniers baptêmes de l’air. Philippe Schenk interrompt l’entretien et rassemble les enfants qui n’ont pas encore eu l’occasion de voler. Dans une petite salle, un goûter est à disposition des « Chatons » qui échangent leurs impressions. « C’était super, mais à des moments j’ai l’estomac qui est remonté », confie une fillette à sa copine. « Nous on a pu voir trois lacs en même temps et on a fait un superbe virage au-dessus du Creux-du-Van. C’était trop cool ! » s’exclame un gamin.
Avant de quitter l’aérodrome les quatre pilotes et les animateurs des Chatons posent pour une ultime photo-souvenir… une de plus, mais pas la dernière.


Pascal Tissier


L’association Les Chatons vous intéresse ?
www.leschatons.ch ou 079 632 50 53

 

Les Chatons
James Girardat embarque ses premiers passagers à bord d’un Robin DR400 du Club
Neuchâtelois d’Aviation (CNA): «Les trois plus petits derrières, le plus grand devant». Photo pti

Les Chatons
«Tout est OK! Attachez vos ceintures on va décoller»: James Girardat a pris un
plaisir certain à partager sa passion avec les enfants. Photo pti

Les Chatons
Les pilotes qui ont offert un superbe baptême de l’air aux enfants de l’Association
Les Chatons, avec, de gauche à droite : Edouard Berthet, Pierre Sydler, James Girardat
et Sébastien Pitton. Photo pti

Les Chatons
Avant le « décollage » des baptêmes de l’air, les pilotes donnent des ultimes
conseils de prudence aux enfants : « je ne veux voir personne ne va sur
la piste avant l’arrêt complet du moteur », dixit Sébastien Pitton (à droite). Photo pti

Les Chatons
Neuchâtel depuis le cockpit d’un avion : plus beau et plus spectaculaire que depuis
l’habitacle d’une voiture ou d’un trolleybus. Non ? Photo pti

Les Chatons
Outre quelques jeunes « Chatons », sont présents sur cette photo, de gauche à droite,
les pilotes Edouard Berthet, Pierre Sydler, James Girardat et Sébastien Pitton ;
ainsi que le staff des Chatons avec Margarita Tripet, Philippe Schenk,
Claude-Alain Perrenoud et Christiane Jeanneret. Photo: pti

Les Chatons
Comment ne pas être en admiration devant la beauté de ce paysage vu d’en haut,
même avec un regard d’enfant ? Photo pti


 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |