Cressier: Anne-Caroline Huguenin habille le groupe November-7 » Blog de PasTis

 Cressier: Anne-Caroline Huguenin habille le groupe November-7

16/4/2008

Anne-Caroline Huguenin,
couturière résolument rock


Cressier • Créatrice méconnue, Anne-Caroline Huguenin présente sa troisième collection hommes samedi au Péristyle de l’Hôtel de Ville de Neuchâtel. Portrait d’une couturière musicalement inspirée.

Anne-Caroline Huguenin
Dans son atelier, Anne-Caroline Huguenin s’active à terminer les modèles de sa
«Collection 3» qui sera présentée au public samedi, à 17h30, au péristyle de l’Hôtel
de Ville de Neuchâtel. pti


« Si j’ai rassemblé mes nouvelles créations sous le nom de « Collection 3 », c’est bien parce c’est la troisième série de vêtements pour hommes que je vais présenter samedi, sous le Péristyle de l’Hôtel de Ville de Neuchâtel, à l’occasion du Centenaire de la Société Dante Alighieri, mais c’est surtout pour rendre hommage au disque « 3 » du groupe Indochine ». Anne-Caroline Huguenin se réjouit de clôturer la semaine de festivités organisée par la section neuchâteloise de la société qui propage la langue et la culture italiennes à travers le monde : « Pour ce défilé, j’ai préparé quatorze vêtements, que des pièces uniques, soit sept tenues inspirées par ma muse, Nicola Sirkis, le leader du groupe Indochine, dont je suis fan depuis l’enfance ». C’est que la jeune femme n’avait que cinq ans en 1981, au moment où le groupe français enregistre son premier disque. Fascinée par la musique, l’univers et les choix vestimentaires des jumeaux Sirkis, Anne-Caroline Huguenin écoute, vit, rêve, dessine et s’habille Indochine.

Episode parisien

Avec son CFC de couturière (aujourd’hui le terme est créatrice de vêtements) obtenu en 1995 à l’école de couture du Centre Professionnel du Jura Neuchâtelois (CPJN), à La Chaux-de-Fonds, la jeune fille s’installe à Paris et peaufine sa formation à l’Ecole supérieure des arts et techniques de la mode. Pendant cette période, elle sera habilleuse lors des défilés de maisons prestigieuses, comme Issey Myake, Dirk Bikkenbergs, John Ribb, ou Inès De La Fressange. Elle fera également un passage chez Nina Ricci comme stagiaire en préparation de collections. Trop éloignée de son compagnon, usée par les soucis financiers (les cours parisiens sont onéreux), mais enrichie d’une précieuse expérience, Anne-Caroline rentre en Suisse, ouvre son propre atelier de création à Neuchâtel et organise son premier défilé de mode, en mai 1998, à la Case-à-Chocs.

Tout de noir cousu

Dix ans ont passé. Il y a eu d’autres défilés de mode, des concours, un certificat d’enseignement HEP, un mariage et sa plus belle création : Eliott, un petit gosse qui va avoir deux ans en juillet.
Aujourd’hui, Anne-Caroline habite à Cressier dans une petite maison qui abrite sa petite famille et son atelier. Elle enseigne depuis six ans, à temps partiel, la couture aux élèves des Cerisiers, l’Ecole secondaire de Gorgier. Sur sa table de travail, de petits carnets renferment d’innombrables idées et autant de croquis de ses œuvres textiles déjà cousues de fil noir ou encore en gestation. Dans les placards, soigneusement alignées, des dizaines de tenues sont suspendues dans l’ordre chronologique de leur conception. Que des vêtements pour hommes, que du noir : l’artiste découpe, combine et assemble, le plus souvent, plusieurs tissus pour composer des vestes, manteaux, pantalons, jupes (masculines), ou t-shirts. Seul des filets rouges, ourlés ou finement cousus, apparaissent sur certaines pièces. La présence dans l’atelier d’une statuette d’Eric Draven, le personnage de « The Crow », n’est pas là par hasard, son look résolument rock correspond parfaitement aux affinités textiles de la jeune couturière. Indochine n’est jamais loin : « C’est en les voyant en concert que j’ai eu l’envie de créer des vêtements pour des groupes de rock. Coudre des vêtements pour un clip, concevoir des tenues de scène, voilà ce que je souhaite faire à l’avenir. J’aime la musique et l’associer avec ma passion est l’accord parfait ».

Des tenues pour November-7

Actuellement, en plus de la préparation de son défilé au Péristyle, Anne-Caroline doit aussi créer les tenues de scène des quatre membres du groupe November-7, dont celui d’Annamaria, la chanteuse de la formation neuchâteloise : « C’est un beau challenge que j’ai à cœur de réaliser. Si pour les garçons je ne manque pas d’inspiration, pour la chanteuse, je vais m’attacher à respecter ses goûts et ses envies ». Yann Berger – le bassiste de November-7 – a déjà pris livraison de ses vêtements : un t-shirt et un pantalon, qu’il portera vendredi soir pour son premier concert solo à la Maison Vallier, à Cressier : « C’est exactement ce que je voulais. Je lui ai donné quelques idées, j’ai passé à son atelier pour les retouches et me voilà avec des habits uniques et sur mesure. Anne-Caroline a vraiment du talent ».


Pascal Tissier

 


Défilé « Collection 3 », à découvrir ce samedi, 19 avril, au Péristyle de l’Hôtel de Ville, Neuchâtel, à 17h30. Un site à découvrir : www.ach.ch




Autres articles sur Yann B et/ou le groupe November-7

14-01-09  Yann B en concert à Paris

05-11-08  Un CD et un DVD pour le groupe November-7

30-04-08  Cressier: Concert-vernissage de Yann B

16-04-08  Cressier: Anne-Caroline Huguenin habille le groupe November-7

16-04-08  Cressier: Premier concert pour Yann B

05-03-08  November-7 aligne les compilations

07-11-07  November-7 au Festival Horizon

26-09-07  Neuchâtel: November-7 au Bar King

26-09-07  Cressier: le premier CD de Yann B

15-08-07  Cornaux: le CD de November-7 s'exporte

10-05-07  November-7 à la Fête du Vin de Cressier





Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |