Peseux: Référendum lancé contre des places de parc » Blog de PasTis

 Peseux: Référendum lancé contre des places de parc

16/1/2008

Les urnes décideront du sort des places de parc prévues au pied d’une école enfantine

Peseux • La conseillère générale Sylviane Sauser Regli est parvenue à récolter plus de 570 signatures contre la création de quatorze places de parc sur le petit terrain vert qui sert de cour de récréation aux enfants de l’école enfantine de Sorimont. D’ici six mois, la commune va donc devoir appeler ses électeurs à se prononcer sur cette initiative qui demandait une étude de faisabilité pour un parking à même le parc du Château.

Referendum Peseux
C’est accompagnée par Attila Tenky (à gauche), son collègue libéral, que Sylviane
Sauser Regli, conseillère générale socialiste, a remis les signatures récoltées
auprès de la population à Thierry Daenzer, l’administrateur communal de Peseux. pti


L’arrêté adopté par le Conseil général lors de sa séance du 1er novembre 2007, concernant une demande de crédit de 321'000 francs pour le réaménagement du parc du Château et la création de 14 places de parc derrière l’immeuble Grand-Rue 45 – qui abrite l’école enfantine Sorimont – sera soumis au vote populaire.

Jeudi dernier, Sylviane Sauser Regli, la conseillère générale socialiste, accompagnée par Attila Tenky, son collègue libéral, s’est rendue à la Maison de commune pour y déposer 158 listes de signatures de « demande de référendum ».

« Il nous fallait l’aval d’un peu plus de quatre cents habitants de Peseux, soit dix pour cent des 4050 électeurs. Finalement nous avons récolté plus de 570 signatures », confie avec un grand sourire celle qui est à l’origine de cette initiative. « Même si il y a un peu de déchets sur nos listes, notre référendum devrait être validé. Si c’est le cas, le corps électoral sera amené à se prononcer aux urnes d’ici six mois ».

Sylviane Sauser Regli ne cache pas que sa quête de signatures n’a pas été simple, notamment en raison des fêtes de fin d’année, « mais aussi parce que les gens pensaient, à tort, que l’on s’opposait au réaménagement du parc du Château. A chaque fois il a fallu préciser que les deux objets étaient liés dans l’arrêté adopté par le Conseil général et expliquer pourquoi le petit parking – prévu en lieu et place du carré de verdure qui sert de cour de récréation à la trentaine d’enfants de l’école Sorimont – était insuffisant et inapproprié. Par contre, la majorité des signataires ont approuvé notre argument qui demande au Conseil communal d’engager une étude de faisabilité pour l’aménagement d’un parking à même le parc du Château ». Affaire à suivre…


Pascal Tissier


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |