Lac: Le cormoran dans la ligne de mire des pêcheurs » Blog de PasTis

 Lac: Le cormoran dans la ligne de mire des pêcheurs

15/8/2007

Deux enquêtes vont décider du sort réservé aux cormorans qui sévissent sur le lac

Canton • Sous la direction de Willy Geiger, sous-directeur de L’Office Fédéral de l’Environnement (OFEV), tous les membres du groupe de travail «Cormoran et pêche» se sont retrouvés mercredi dernier à Berne afin de débattre des mesures à prendre pour réguler la nidification de la colonie de cormorans installée dans la réserve naturelle du Fanel. Tous les protagonistes reconnaissent qu’une intervention s’impose, mais tous acceptent d’attendre le résultat des deux enquêtes mandatées par l’OFEV. 

 

Cormorans - Sniper

En attendant le résultat des deux enquêtes mandatées par l’Office Fédéral
de l’Environnement (l’OFEV), les pêcheurs devraient pouvoir tirer sur
les cormorans qui s’en prennent à leurs filets… à certaines conditions. pti


« Rien ne va bouger cette année. L’Office Fédéral de l’Environnement veut d’abord faire une enquête sur les dégâts causés par les cormorans et sur le meilleur moyen de contrôler la colonie du Fanel », soupire Olivier Junod, peu après la séance qui s’est tenue mercredi dernier à Berne et qui réunissait tous les membres du groupe « Cormoran et pêche » autour d’une table présidée par Willy Geiger, sous-directeur de L’OFEV. Mais le pêcheur d’Auvernier est tout de même satisfait : « je ne pensais pas que cette rencontre se déroulerait aussi bien. Apparemment tout le monde reconnaît qu’il est temps d’intervenir, même les protecteurs de la nature. Quand Monsieur Geiger a fait un tour de table pour savoir si quelqu’un s’opposait à une intervention pour limiter la population de cormorans au Fanel, personne n’a émis d’opposition. C’est déjà une bonne chose ».

Cormorans - WantedPêcher avec un fusil ?

Arthur Fiechter, responsable du Service de la Faune du canton de Neuchâtel, se félicite de l’état d’esprit de cette réunion : « qui a été marquée par une ouverture de tous les intervenants. Les enquêtes devraient être rapides, et les rapports des experts mandatés par la Confédération devraient être rendus cet hiver déjà, avant peut-être ». Quant à savoir si les pêcheurs neuchâtelois ont le droit de défendre leurs filets, Monsieur Fiechter précise : « qu’il est possible de tirer les cormorans qui s’attaquent aux filets pendant la période de chasse, mais à condition d’en faire la demande et d’avoir un permis de chasse. Pour Neuchâtel, ça ne concerne qu’un seul pêcheur ».
Autant dire que les propos d’Arthur Fiechter agacent Olivier Junod : « le seul pêcheur qui possède un permis de chasse, c’est mon père (Denis Junod, ndlr), mais ce que Monsieur Fiechter ne dit pas c’est que chaque pêcheur peut se faire accompagner d’un chasseur ou d’un garde-chasse pour défendre sa pêche ».

Malin le cormoran

Contacté par téléphone vendredi, juste après la publication du communiqué de l’OFEV concernant la fameuse réunion de mercredi, Willy Geiger confirme que : « théoriquement le cormoran est « chassable » (sic) depuis longtemps, notamment sur les petits lacs et les cours d’eau. Mais vu sa taille, le lac de Neuchâtel est classé « zone de non-intervention ». Il est tout de même possible de tirer des cormorans sur le lac à certaines conditions et sur autorisation délivrée par les autorités cantonales concernées. Mais soit dit en passant, je ne pense pas que de tirer sur ces oiseaux soit efficace. Les cormorans sont des animaux très intelligents. Ils se feront tirer dessus une fois ou deux, mais très vite ils reconnaîtront le bateau qui les agresse et s’envoleront avant même d’être à portée de tir ».

C’est écrit dans le texte

Elaboré par le groupe de travail « Cormoran et pêche », composé de représentants de l’administration, de la protection des oiseaux, de la pêche et de la recherche, un premier plan de mesures visant à repousser – en hiver – les cormorans des « zones d’intervention » (cours d’eaux et petits lacs) vers les « zones de non-intervention » (lacs de plus de 50 hectares) a été adopté en 1995.
Depuis 2005, ce plan de mesures « hivernales » a été étendu aux mois d’été.
Le texte de ce plan précise notamment que « dans les zones d’intervention, les cormorans peuvent être tenus à l’écart par une présence humaine sur la berge ou dans des bateaux, par des tirs destinés à les effaroucher, mais également par des tirs destinés à les tuer ».
Ce plan de mesures prévoit également qu’un comité de résolution de conflits (composé de représentants de l’OFEFP, de la FSP, de l’ASPO/BirdLife Suisse, du canton concerné et d’éventuels experts) « se réunit lorsque le nombre de colonies de cormorans en Suisse passe à plus de quatre ou que le nombre de couples de cormorans passe à cent, que les pêcheurs professionnels subissent des dégâts importants ou que d’autres problèmes extraordinaires surgissent ».

Mesures tardives

Pour rappel, en 2001, deux couples se sont installés de manière permanente sur l’une des petites îles artificielles de la réserve naturelle du Fanel. Depuis, le nombre de couples de cormorans n’a cessé de croître : 7 en 2002 ; 23 en 2003 ; 53 en 2004 ; 108 en 2005 ; 166 en 2006 : et plus de 200 aujourd’hui. Et c’est sans compter les centaines d’individus « migrateurs » qui s’installent épisodiquement dans cette zone protégée du lac de Neuchâtel.
De ce fait, le comité de résolution de conflits aurait déjà pu se pencher sur le problème de la colonie de cormorans du Fanel dès la publication – en août 2005 – du nouveau plan de mesures estivales : le cap des cent couples nicheurs était dépassé. Ce plan comporte un passage qui précise que le comité de résolution de conflits peut recommander d’intervenir pour « empêcher les cormorans de nidifier (en modifiant le biotope, par exemple), de prendre des mesures supplémentaires si nécessaire (perturbations, prélèvement des oeufs, tirs isolés ciblés, par exemple) ».

Mieux vaut tard que jamais

Dans son communiqué publié vendredi, l’OFEV précise que : « si les rapports d’experts confirment la situation conflictuelle et que des possibilités efficaces d’intervention dans la population nicheuse soient démontrées, l’OFEV est disposé à envisager une adaptation des objectifs de l’ordonnance de protection. Une modification de ce type nécessiterait une adaptation de l’ordonnance sur les réserves d’oiseaux d’eau et de migrateurs d’importance internationale (comme celle du Fanel, ndlr) et nationale, procédure soumise à l’approbation du Conseil fédéral. Une modification ne pourrait être effective avant la saison de nidification 2009 ».


Pascal Tissier

 

 

 

A chacun ses sources d’information ?


20 minutesNotre article sur les cormorans publié mercredi dernier a apparemment « inspiré » d’autres médias. Ainsi, RTN en a fait l’un de ses titres pour ses bulletins d’informations entre jeudi et de vendredi, allant jusqu’à reprendre certains passages, et en questionnant les mêmes intervenants, le tout sans jamais mentionner «selon Le Courrier Neuchâtelois…», comme c’est d’usage dans la presse.
Plus drôle encore, dans son édition de vendredi dernier, le journal «20 Minutes» revenait lui aussi sur les cormorans, en «s’inspirant» de la dépêche publiée sur le site de la radio neuchâteloise, avec la même bourde qui «révèle» que les cormorans «sont aujourd’hui plus de 200, et dévorent plus d’une tonne de poissons par jour». Est-ce que celui qui a écrit cela peut imaginer qu’un seul cormoran puisse ingurgiter quotidiennement plus de cinq kilos de poissons ? On le précisait pourtant: un cormoran peut dévorer jusqu’à 700 grammes de poissons par jour. Et c’est déjà beaucoup !
Non content de reprendre une erreur, «20 Minutes» en ajoute une autre en affirmant que : «deux couples de cormorans ont été INTRODUITS en 2001 sur les Trois-Lacs». Tout le monde le sait, ces migrateurs sont venus tout seul. (pti)

 

RTN

 

A lire aussi: Lac - les méfaits du grand cormoran

 

 


Autres articles sur le Lac de Neuchâtel

23-04-08  Lac - Les déchets déversés dans le lac

16-04-08  Neuchâtel: des poissons mutants dans le lac

09-04-08  La pêche du lac est vendue en Suisse alémanique

15-08-07  Lac: Le cormoran dans la ligne de mire des pêcheurs

08-08-07  Lac - les méfaits du grand cormoran




Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |