La Côte: les partisans de la fusion en campagne » Blog de PasTis

 La Côte: les partisans de la fusion en campagne

14/11/2007

Les partisans de la fusion affichent les thèmes de leur campagne

La Côte • Affiches, tous-ménages, stands d’information : le comité interpartis « Oui à la fusion » lance sa campagne. Sous le slogan « trois villages = une commune – oui à l’avenir, oui à La Côte », les partisans de la fusion vont tenter de convaincre les habitants de Corcelles-Cormondrèce et de Peseux du bien fondé de ce projet pour lequel ils seront appelés à se prononcer le 9 décembre prochain.


Partisans de la fusion
Des membres du comité interpartis « Oui à la fusion » lors de la présentation
à la presse de leur campagne avec, de gauche à droite : François Gretillat,
Christophe Untersee, Raphaël Comte, et Lidia Renzo.                           pti

 

Depuis que les Conseils généraux de Peseux et de Corcelles-Cormondrèche ont accepté – début septembre – la convention de fusion, partisans et opposants se sont regroupés en comités interpartis distincts, afin de sensibiliser, d’informer et de rallier un maximum d’habitants à leur cause. Après les opposants (voir notre édition du 31 octobre), les partisans de la fusion se lance eux aussi dans une campagne, eux pour convaincre la population du bien fondé de ce « mariage ». Lundi matin, au cours d’une conférence de presse, quatre membres du comité « Oui à la fusion » ont présenté leurs arguments et la campagne lancée cette semaine.
Pour Raphaël Comte, à la tête du comité interpartis des partisans, « la voie de la fusion est la meilleure pour nos deux communes, le temps est venu de passer du stade des collaborations ponctuelles à la réunion des forces vives de nos trois villages en une seule entité politique et administrative. Pour nous, cette fusion est un mariage de cœur et de la raison ».
Une fois encore, le président du parti radical neuchâtelois, affirme que « cette fusion permettra de faire des économies, de l’ordre de 850'000 francs par année, et rendra possible une baisse du coefficient fiscal pour l’ensemble des contribuables des communes concernées».

Comité de soutien ouvert à la population

De son côté, Lidia Renzo insiste sur le fait que cette « fusion améliorera la qualité de l’espace public grâce à une urbanisation harmonieuse et cohérente tout en préservant l’identité de chaque village : ce sont en fait les services administratifs qui vont fusionner, la vie quotidienne des habitants de nos villages ne sera pas modifiée ».
Lorsque Christophe Untersee, prend la parole c’est pour affirmer – une fois encore – que « la fusion apportera des améliorations importantes sur le plan financier et fiscal ». Le libéral subiéreux parle de « prestations de qualité à un coût raisonnable », de « coefficient fiscal inférieur à celui pratiqué aujourd’hui. Baisse fiscale obtenue par des économies d’échelle que la fusion rendra possibles ». Dans son exposé, Christophe Untersee reprend à son compte un autre argument récurrent clamé par les partisans : « la fusion permettra à la nouvelle commune d’avoir plus de poids vis-à-vis de l’Etat ».
Quatrième intervenant, François Gretillat, parle du groupe qu’il a rallié : « ce comité est indépendant des autorités communales : la communication du comité et celle des autorités est séparée, et le comité n’est financé que par des fonds privés, et non pas par des subventions communales ». Puis il annonce la « création d’un comité de soutien ouvert à l’ensemble de la population des deux communes ». Selon le président du ralliement, « la liste des adhérents est en train de s’étoffer par effet boule de neige par bon nombre de citoyens favorables à la fusion ».

Débat public

Après une première séance a Peseux, qui a rassemblé – le 30 octobre dernier – un peu plus d’une centaine de personnes. C’est au tour de la commune de Corcelles-Cormondrèche d’accueillir un débat public au cours duquel des partisans et des opposants à la fusion présenteront leurs arguments. Ce second forum, ouvert aux populations des deux communes, se déroulera ce mercredi 14 novembre, à 20 heures, à la salle des spectacles de Corcelles.


Pascal Tissier

 


Autres articles sur le projet de fusion entre Peseux et Corcelles-Cormondrèche

21-05-08  Peseux: Patrice Neuenschwander s'explique

12-12-07  Peseux - Corcelles: la fusion passe à la trappe

28-11-07  La Côte - les Conseillers communaux ulcérés

21-11-07  La Côte: deuxième débat public sur la fusion

14-11-07  La Côte: les partisans de la fusion en campagne

07-11-07  Peseux: l'exécutif désavoué par le législatif

31-10-07  La Côte: les opposants à la fusion s'affichent

12-09-07  Peseux - Corcelles: le processus de fusion est lancé

05-09-07  La Côte - Une fusion qui divise

27-06-07  La Côte: des armoiries pour une future fusion





Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |