Journée de sensibilation contre le bruit » Blog de PasTis

 Journée de sensibilation contre le bruit

9/4/2008

Ecouter fort, entendre moins longtemps

Canton • Pour la troisième année consécutive, le Service cantonal de la protection de l’environnement (SCPE) profite de la journée internationale de sensibilisation au bruit du 16 avril pour sensibiliser la population et transmettre un message simple: «Ecouter fort, entendre moins longtemps».

Journée du bruit

« Nous sommes du côté technique du bruit », Anne Gindraux, la chargée d’information du Service de la protection de l’environnement veut responsabiliser les jeunes : « On contrôle au cours des manifestations si les normes sonores sont respectées, on s’occupe aussi des stands de tir, ou du bruit routier. Pour la troisième année consécutive, en collaboration avec le Service de la santé publique, nous profitons de la journée internationale de sensibilisation au bruit du mercredi 16 avril, pour lancer une campagne, avec l’aide des médias, pour rappeler à la population et aux jeunes en particulier, les problèmes liés au bruit et les moyens simples pour éviter des dommages auditifs irréversibles. Dès le 16 avril, sur notre site internet, nous allons publier des pages consacrées à ce thème avec une méthode de calcul de risque, des témoignages et des liens utiles. Il sera même possible de faire un test en ligne et d’évaluer ces capacités à travers un simulateur de perte auditive ».

Les épisodes précédents

Tout en feuilletant la documentation sur les troubles de l’ouïe ou sur les nuisances sonores éditée par la Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents (SUVA) ou par le Cercle Bruit Suisse et disponible gratuitement, Anne Gindraux revient sur les campagnes précédentes : « la première année on s’est approché des villes et on leur a proposé des posters à afficher dans des lieux réputés bruyants, en indiquant le niveau sonore de l’endroit sur une échelle de bruit, au bord des routes ou dans certaines rues. L’an dernier, on a axé la campagne auprès des élèves avec des affiches dans les écoles, dans les classes, dans les bus. On leur a distribué de la documentation liée au volume de la musique et au risque pour l’ouïe».

La surdité est silencieuse

Pour la responsable de l’information du SCPE, mal utilisés, les lecteurs mp3 constituent un véritable danger : « L’émission sonore de ces appareils est limitée, mais les jeunes savent très bien comment les bricoler pour retirer la protection et augmenter le volume. C’est surtout la durée d’exposition à des niveaux sonores élevés qui constitue un risque très sérieux de lésions auditives définitives. D’autant, qu’en plus de leur baladeur, les jeunes cumulent les phases de nuisance sonores chez eux, en discothèque, aux concerts, dans leur voiture et même durant leurs loisirs. L’apparition de perte auditive est sournoise et il est difficile d’en avoir conscience. Le déficit auditif se manifeste progressivement lorsque l’exposition au bruit se prolonge année après année. Lorsque des dommages sont décelés, il est trop tard, les dégâts sont irréversibles ».

Les signaux d’alarme

C’est un fait, la musique diffusée à très fort volume est la principale cause de la perte d’audition chez les moins de vingt ans. Cinq années d’exposition sonore excessive peut réduire les capacités auditives d’un individu de 25 ans à celles d’une personne de 75 ans.
Acouphènes, baisse de l’audition, hypersensibilité au bruit sont les symptômes d’une lésion aiguë. Malheureusement, ces signaux d’alarme sont souvent sous-estimés. Pourtant les répercussions du bruit sur la santé sont reconnus et multiples : troubles de la digestion, élévation de la pression sanguine, infarctus du myocarde ou troubles du sommeil. Le bruit peut aussi engendrer des problèmes de concentration et des modifications de l’humeur, marquées par des épisodes de dépression ou d’agressivité. En Suisse, chaque année, environ 500 victimes du bruit sont hospitalisées.


Pascal Tissier


www.ne.ch/environnement/bruit
www.journee-contre-le-bruit.ch/

Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |