Bevaix: les vingt ans de Projeux » Blog de PasTis

 Bevaix: les vingt ans de Projeux

7/5/2008

La saga de Projeux:
c’est pas du billard!


Bevaix • Malgré le déclin des bornes de jeux vidéo et la disparition des juke-box et des flippers, Dario Raone et Laurent Perucchi vont bientôt fêter les vingt ans de Projeux, leur société d’appareils de divertissement et d’automates à cigarettes.


Dario Raone et Laurent Perucchi
Voilà bientôt vingt ans que Laurent Perucchi (à gauche) et Dario Raone
arpentent le canton pour entretenir leurs automates à monnaie. pti


«Les habitudes des gens ont beaucoup changé depuis les années nonante. Les disques CD, puis plus tard les lecteurs mp3, et le succès des consoles de jeux vidéo ont d’abord fait disparaître les juke-box, puis les flippers et les bornes de jeux vidéo». Il est loin le temps où Dario Raone et Laurent Perucchi courraient d’un bar à l’autre pour entretenir plus d’une centaine d’appareils de divertissement. «On a toujours dû s’adapter aux goûts des clients, mais il faut bien reconnaître que depuis le début du millénaire les affaires ne sont plus ce qu’elles étaient», soupire Laurent Perucchi. «Il a fallu nous diversifier, notamment avec les distributeurs de cigarettes. Mais avec des lois de plus en plus restrictives et une législation qui risque à moyen terme d’interdire ces appareils, l’avenir est plutôt incertain», poursuit Dario Raone sans perdre son sourire.

Baby-foot et billards taxés

Riche d’un parc de deux cents appareils (jeux vidéo tactiles, flippers, grues à peluche, baby-foot, billards, distributeurs de cigarettes) les deux associés de Projeux sont réalistes tout en restant optimistes: «Les jeux électroniques disparaissent au profit des baby-foot et des tables de billard. C’est intéressant de voir que les gens reviennent aux jeux classiques, on ne va donc pas se plaindre. Par contre, à l’heure où il est question de supprimer la patente des cafetiers-restaurateurs, nous, nous devons toujours payer, en plus de la TVA sur les gains, une patente annuelle sur chaque appareil. Celle-ci s’élève à 300 francs par engin électrique, répartie pour un tiers à la commune et deux tiers au Canton. Quant à la redevance pour les baby-foot et les tables de billard, elle se monte à 180 francs par an, suivant la même répartition».
Dans une lettre adressée le 17 avril dernier, à Jean-Nathanaël Karakash, conseiller stratégique du Département de l’économie, Laurent Perucchi, vice-président de l’Association de l’arc jurassien des exploitants de jeux automatiques (AAJEJA), s’étonne que depuis les premières négociations en 2000, avec les responsables du Service du commerce et des patentes, rien n’a évolué.
Dans sa lettre, Laurent Perucchi révèle que «le rendement brut moyen des automates d’amusement est en constante diminution. Il se situe actuellement à 97,00 francs par mois. Il a chuté de 68% entre la fin de la décennie 90 et 2007 en raison de l’apparition croissante, dès 1996, dans bon nombre d’établissements publics des machines à sous «Tactilo» exploitée par la Loterie romande malgré leur infraction à la nouvelle législation fédérale en la matière».

ProjeuxLa salle d’opération

L’atelier de Projeux à Bevaix ressemble à une salle d’hôpital, les odeurs de désinfectant en moins. A l’entrée, deux billards électriques, le corps ouvert, laissent entrevoir leurs entrailles, comme deux moribonds qui n’afficheront plus de tilt. Sur les établis, plusieurs jeux de bar à l’écran tactile, attendent l’intervention des médecins du coin, fer à souder en main. Il y a même une de ces bonnes vieilles bornes de jeu vidéo, pédalier et volant en prime… le célèbre V-Rally Arcade Edition.

Dario Raone et Laurent Perucchi ont créé leur société au premier jour de 1989. Les deux hommes ne sont pas seulement associés, ils sont aussi beaux-frères dans la vie. Véritable entreprise familiale, Projeux est l’une des dernières sociétés du genre dans le canton. Dans quelques mois, elle fêtera ses vingt ans d’existence… à coup sûr elle va rebondir, comme une balle de flipper.

Pascal Tissier

www.projeux.ch

 

Dario Raone

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |