Peseux: Des places de parc contestées » Blog de PasTis

 Peseux: Des places de parc contestées

5/12/2007

Un référendum est lancé contre des places de parc prévues au pied d’une école enfantine

Peseux • Comme nous le laissions entendre la semaine passée, un référendum a bel et bien été lancé contre la création de quatorze places de parc sur le petit terrain vert qui sert de cour de récréation aux enfants de l’école enfantine de Sorimont. A l’origine de cette initiative, la conseillère générale Sylvianne Sauser Regli a jusqu’au 10 janvier prochain pour réunir 450 signatures.

 

Peseux: Un référendum contre des places de parc
De gauche à droite : Isabelle Brechbühler et Claudine Dufaux, les directrices
de l’école enfantine de Sorimont, et Sylvianne Sauser Regli, la conseillère
générale à l’origine du référendum, ici sur le muret bordant le carré vert qui
sert de cour de récréation et qui devrait prochainement accueillir quatorze
places de parc.                                                       (photo: Pascal Tissier)


« Insuffisant et inapproprié ! Quatorze places de parc sont proposées derrière l’immeuble de la Grand-Rue 45, c’est insuffisant pour les commerçants et les besoins de notre commune ; de plus l’endroit est inapproprié. Nous demandons une étude de faisabilité pour un parking à même le parc du Château ». Tels sont les arguments qui figurent sur la demande de référendum lancée par la conseillère générale Sylvianne Sauser Regli. Si cette dernière parvient à récolter un peu plus de 450 signatures d’ici au 10 janvier prochain, l’arrêté adopté par le Conseil général lors de sa séance du 1er novembre 2007, concernant une demande de crédit de 321'000 francs pour le réaménagement du Parc du Château et la création de 14 places de parc derrière l’immeuble Grand-Rue 45 – qui abrite l’école enfantine Sorimont – sera soumis au vote du peuple.
Claudine Dufaux, directrice de Sorimont depuis sa création, il y a maintenant 34 ans, n’est pas mécontente de cette initiative : « on ne sait rien de ce qui est prévu pour remplacer notre cour de récréation. Monsieur Neuenschwander nous a assuré que nous aurions un emplacement sur le Parc du Château, mais sur le plan inséré dans le rapport voté par le Conseil général, il n’y a rien nous concernant. Une cour de récréation ce n’est pas une simple place de jeux ».

La sécurité des enfants d’abord

De son côté, Sylvianne Sauser Regli, co-présidente du groupe socialiste subiéreux, maintient qu’elle n’a rien contre le réaménagement du Parc du Château, « je persiste à croire que le Conseil communal a lancé ce projet de parking derrière l’école Sorimont pour dire qu’il a fait quelque chose, mais c’est une fois de plus sans un réel travail de fond. Ce d’autant qu’il serait possible de construire un parking souterrain sous le Parc du Château. On sait que par le passé plusieurs architectes ont déjà planché sur cette option ». La sécurité des enfants est aussi l’un des soucis de la conseillère générale : « il y a déjà quelques places privées derrière l’école. On sait que l’accès n’est pas aisé et que la cohabitation avec les enfants impose une vigilance accrue. Alors ajouter quatorze places à cet endroit, ce n’est vraiment pas judicieux».
Au salon DL Coiffure, situé à la Rue du Château, Dina Avolio et Laura Buffelli ont placé une pile de formulaires sur leur comptoir et vont s’attacher à récolter un paquet de signatures : « à part les cases privées, il n’y a aucune possibilité de parquer dans cette rue, clame Dina. Tant pour les habitants qui vivent ici que pour les clients des commerces ». « Et ce n’est pas les quelques places prévues derrière Sorimont qui vont améliorer les choses, ajoute Laura. Non, franchement, ça ne devait pas être difficile de créer quelques cases au nord du parc ».


Pascal Tissier

 

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |