Gala en faveur de la Fondation Enfants et Sports » Blog de PasTis

 Gala en faveur de la Fondation Enfants et Sports

2/5/2007

Beau succès pour le premier gala de la fondation Enfants & Sports Main dans la Main

Auvernier • Les membres de la Fondation Enfants & Sports Main dans la Main sont ravis: leur premier gala de charité au profit d’enfants défavorisés du canton de Neuchâtel a fait salle comble. Après un somptueux souper, les cent cinquante personnes inscrites à cette soirée ont participé à une tombola permettant de gagner des objets personnels des parrains de la Fondation, à savoir Didier Cuche, Mike Horn, Dominique Perret , Richard Gasquet, Jean Troillet et Yvan Moscatelli.


Enfants et Sports
Quatre des sept membres du conseil de la Fondation Enfants & Sports Main
dans la Main avec, de gauche à droite: Nicolas Humair, Marc Lenggenhager,
Jean-Nicolas Michaud et la présidente Carine Bridy. A droite et de haut en bas:
les bénévoles qui assuraient le service lors du gala; les parrains Jean Troillet et
Yvan Moscatelli reconvertis en vendeurs de billets de loterie; Jean-Nicolas Michaud
présente la combinaison de ski offerte par Didier Cuche pour la tombola;
accompagné par la pianiste Birgit Frenk, le baryton Rubén Amoretti a offert
sa voix pour la cause des enfants. Photos et montage: pti


Il y avait de l’ambiance samedi soir au premier étage du Restaurant du Poisson, à Auvernier, à l’occasion du premier gala de charité organisé par la Fondation Enfants & Sports Main dans la Main. Un orchestre de jazz pour l’ambiance musicale, le peintre Yvan Moscatelli et le guide de montagne Jean Troillet pour accueillir les hôtes, des dizaines de bénévoles – reconnaissables à leur t-shirt noir imprimé aux couleurs de la Fondation – pour le service, et Carine Bridy accrochée à son téléphone: «Mike Horn est en route, il était en Allemagne, il m’a promis de faire son possible pour faire un saut. Quant à Dominique Perret, il est quelque part entre l’Alaska et Neuchâtel. Mais ce n’est pas grave! Le plus important c’est que cette soirée se passe bien. Entre hier et aujourd’hui mon téléphone n’a pas cessé de sonner, il y a encore des gens qui souhaitaient s’inscrire au souper, j’ai dû refuser des dizaines de personnes». Il est vrai que la présidente de la Fondation est très sollicitée, mais à voir sa mine réjouie ce n’est pas pour lui déplaire.
Apparemment Jean Troillet est content d’être là: «c’est marrant, il y a vingt-cinq ans j’aurais détesté ça! Mais c’est important d’aider les gosses et si ma présence peut permettre d’apporter un peu de rêve à des gamins, c’est génial!»

Mille francs par enfant

Présidente du Club de Tennis de Neuchâtel pendant huit ans, Carine Bridy se souvient: «au départ, on pensait donner la possibilité à des enfants défavorisés de faire du tennis. Le projet s’est ensuite étendu à la natation et au judo. Aujourd’hui la vocation de la fondation est de pouvoir offrir un apport matériel à des enfants du canton dont les parents n’ont pas les moyens de payer les cotisations et le matériel nécessaire à la pratique d’un sport, quel qu’il soit. Notre but n’est pas de révéler des champions, il y a d’autres fondations pour ça, mais c’est vraiment d’offrir à des gosses les moyens de vivre leur passion».
Récemment, Ladislav Kladny, directeur d’Inox Graphic Design, à Neuchâtel, a offert une véritable identité visuelle à la fondation, notamment au travers d’un superbe logo qui se retrouve sur un dépliant informatif. «Jusqu’à présent, nous avons fonctionné uniquement à travers des contacts établis avec les présidents de clubs sportifs. Dorénavant, notre dépliant sera distribué auprès de différents services sociaux. Nous avons estimé qu’il nous faut environ mille francs par enfant», précise Carine Bridy.

Combien de petits Neuchâtelois bénéficieront d’une aide suite à cette soirée de gala? «Il est encore trop tôt pour le dire, souligne Carine Bridy, nous n’avons pas encore fait tous les comptes, mais sachant que les cent cinquante personnes présentes samedi soir ont payé leur souper plus de cent francs et que les 1'500 billets de la tombola ont été vendus, nous devrions pouvoir contribuer au bonheur de vingt à trente enfants, peut-être plus».


Pascal Tissier


Pour contacter la Fondation Enfants & Sports Main dans la Main:
info@enfantsetsports.org ou www.enfantsetsports.org


Enfants et Sports

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |