Peseux: les vingt ans de la Bourse aux jouets » Blog de PasTis

 Peseux: les vingt ans de la Bourse aux jouets

14/2/2007

Bourse aux jouets:
20 ans d’entrain… électrique


Peseux • Depuis maintenant deux décennies, la bourse aux jouets de Peseux est devenue LE rendez-vous incontournable des amateurs de trains électriques, de voitures miniatures ou d’autres joujoux anciens. L’édition 2007 qui s’est déroulée samedi dernier a – comme les années précédentes – connu un vif succès et attiré plusieurs centaines de visiteurs.


Bourse aux jouets de Peseux

 

Avant même l’ouverture officielle des portes, plusieurs passionnés trépignent déjà devant la salle des spectacles de Peseux. D’autres ont déjà franchi le perron pour se mettre au chaud et s’agglutinent autour de l’unique stand implanté dans le hall. Quelques bandes dessinées, des dizaines de petites voitures, des poupées un peu fatiguées et une maquette de train semblant abandonnée-là, n’ont pas retenu les plus impatients : ceux-ci se sont acquittés vite fait du symbolique droit d’entrée pour être les premiers à visiter la plus grande bourse de vieux jouets du canton. Quand Daniel Kaltenrieder, l’organisateur de la manifestation, s’est emparé d’un micro pour souhaiter la bienvenue aux visiteurs, les allées sont déjà envahies par les collectionneurs. Une foule composée essentiellement d’hommes qui s’empressent de faire un premier tour rapide, histoire de ne pas se faire doubler sur un objet convoité. Apparemment toutes les catégories socioprofessionnelles sont représentées avec une moyenne d’âge qui se situe entre 40 et 65 ans: de grandes personnes nostalgiques qui ont su garder une âme d’enfant. Quelques gosses déambulent ici et là, des petits surveillés de près par leur garde du corps paternel, et à qui l’on dit : «tu touches avec les yeux et tu regardes avec les doigts». Ou, et c’est un comble : «touche pas, c’est pas des jouets !» (véridique).    

Les p’tites voitures

Et pourtant des joujoux, il y en a par milliers sur les stands de la bonne quarantaine d’exposants. Ici des tables se sont muées en de gigantesques parkings de véhicules miniatures, de tous les genres et de toutes les marques.  Derrière la masse de voitures de tourisme sont rangés les véhicules utilitaires, les semi-remorques, les engins militaires ou de chantier, avec une place privilégiée pour les camions de pompiers, les voitures de course et les répliques des bolides qui ont brillé au cinéma pour des super héros ou autres agents secrets. Mais qui dit vieux ne dit pas nécessairement d’occasion. Les voitures les plus convoitées, les plus chères aussi, ont été mises en circulation il y a bien des années : fabriqués entre 1934 et 1972, les modèles Dinky Toys – dans leur petite boîte jaune – font toujours briller les yeux des collectionneurs avertis.

Bourse aux jouets de PeseuxLes trains éclectiques

A la fin des années 80, des passionnés de modélisme ferroviaire pensaient organiser un loto pour renflouer la caisse de leur club, Daniel Kaltenrieder proposa d’organiser une bourse de vieux jouets. Le club abandonnera le projet, pas l’initiateur. Et c’est ainsi que s’ouvrit, en 1988, la première bourse de jouets de Peseux. Aujourd’hui, cette manifestation est devenue une référence en la matière et figure dans l’agenda de tous les collectionneurs et autres amateurs de jouets anciens. Daniel Kaltenrieder veille à la qualité des objets exposés et n’accepte que des produits introuvables dans le commerce. Le train conserve donc une place privilégiée dans cette manifestation subiéreuse où environ 40% des stands ont des allures de gares ferroviaires. Outre des locomotives rares et parfois très sophistiquées, d’impressionnants convois de wagons s’étalent sur les tables, dont des compositions estampillés des logos les plus divers, comme dans la réalité. A noter que la section romande de l’Association de la Ligne Sommitale de la Furka, présentait la progression des travaux de restauration – effectués et financés par des passionnés – qui déboucheront, d’ici 2008, à la réouverture du tracé par le tunnel de faîte entre Realp et Oberwald. Comme à l’époque ! (www. furka-bergstrecke.ch)


Bourse aux jouets de Peseux

 

Petits soldats, avions et figurines

Cette année, l’armée s’est fait remarquer à Peseux : comprenez que plusieurs régiments de petits soldats se sont rassemblés en rangs serrés sur l’un des stands de la manifestation. Non loin de là, c’est toute une flotte d’avions de ligne aux carlingues rutilantes qui a attiré la curiosité des collectionneurs. Mais bon, difficile de faire l’inventaire de tous les articles présentés lors de cette exposition où les figurines de Batman, de Tintin, ou d’Astérix semblent avoir de plus en plus la cote, tout comme Barbie qui elle, s’est montrée plutôt discrète cette année.

Bourse aux jouets de PeseuxProchains rendez-vous

En fin d’après-midi, au moment de fermer les portes sur ces sept heures d’exposition, Daniel Kaltenrieder a le sourire : avec plus de 600 visiteurs, cette 20e édition est un succès. D’autres bourses vont se dérouler dans les jours et les mois à venir. Ainsi, samedi, c’est à Payerne que se retrouveront les passionnés de vieux jouets. La bourse de La Chaux-de-Fonds est programmée pour le 6 octobre prochain, mais entre-temps, Daniel Kaltenrieder organisera encore une bourse de jouets dans la salle du Château du Landeron, en marge de la brocante qui se déroulera – comme la Fête des vendanges de Neuchâtel –, le dernier week-end de septembre. Quant à la prochaine Bourse aux vieux jouets de Peseux, elle aura lieu le samedi 9 février 2008. Rendez-vous est pris !


Pascal Tissier

 

Bourse aux jouets de Peseux

 

 

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |