Le pire vendredi de Radio LuNe » Blog de PasTis

 Le pire vendredi de Radio LuNe

5/11/2008

Radio LuNe ne la décroche pas

Serrières • Vendredi dernier, l’OFCOM a rejeté la demande de concession de radio LuNe. A Serrières, les responsables de la radio ont vécu une drôle de matinée.

 

Les fondateurs de radio LuNe: Tina Duvoisin et François Vaucher


«On est le lot de consolation». Cette phrase, François Vaucher va la répéter maintes fois dans la journée du 31 octobre. C’est qu’à l’aube, à 6h23 pour être précis, le cofondateur de radio LuNe (pour Littoral Urbain Neuchâtel et Environs) a reçu – par courrier électronique – la décision du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) qui précise: «La candidature de Première Lune SA (en formation), déposée le 4 décembre 2007, est rejetée. La concession de diffusion n°2 assortie d’un mandat de prestations pour la zone de desserte n° 6 (…) est octroyée à Arc FM».

 



9 heures

Au siège de LuNe installé dans la Maison Rouge, à Serrières, François Vaucher et Tina Duvoisin fument cigarette sur cigarette: malgré leur déception, les fondateurs de la radio tentent de ne rien laisser paraître et accueillent leurs amis ou leurs collaborateurs avec le sourire… les médias aussi. Des croissants sont empilés sur la table et Tina sert des cafés pendant que les hôtes se plongent dans la lecture des vingt pages d’arguments rédigées par le DETEC. Le téléphone ne cesse de sonner, les sms s’accumulent dans les portables, les courriels sur l’écran de l’ordinateur.

 


10 heures

François Vaucher constate que le site internet de RTN affiche déjà la décision de Berne, faisant fi de l’embargo fixé à 10h30, afin de permettre au Conseiller fédéral Moritz Leuenberger d’annoncer lui-même à la presse les décisions de son département. Quelques minutes plus tard – par téléphone – une stagiaire de RTN demande de pouvoir interviewer François Vaucher. Après quelques secondes d’hésitation et un regard interrogateur adressé à Tina Duvoisin, le responsable de LuNe livre ses impressions: «on concourt pour une radio sans redevance qui ne coûtera rien au contribuable. Je pense qu’Arc FM va coûter un peu plus cher au contribuable dans les quatre ou cinq ans à venir et je suis prêt à parier que le patron de RTN, RFJ et RJB va réclamer beaucoup plus de redevance dès qu’il pourra le faire. C’est des faits connu par l’OFCOM, on leur a signalé, et ils n’en tiennent pas compte. On se souvient d’avoir reçu une lettre, en 2005, de Moritz Leuenberger qui nous disait que le plan de fréquences hertzien ne serait pas changé par le Conseil fédéral, allez comprendre!»

 



11 heures

Curieuses d’entendre ce qui sera annoncé dans le bulletin d’information de RTN, toutes les personnes présentes dans le studio LuNe sont à l’écoute. Aucun extrait de l’interview n’est diffusé, le présentateur du journal se contentant de dire: «à noter que le fondateur de radio LuNe, François Vaucher, a déclaré vouloir examiner la conclusion de l’OFCOM en détail en vue d’un recours éventuel».
Face à la caméra de Canal Alpha installée dans une cabine d’enregistrement, François Vaucher confie: «C’est une journée un peu rude, ce n’est pas nôtre meilleur vendredi. Il faut maintenant que l’on examine le dossier, pour se positionner, pour réfléchir à la réponse que l’on va adresser à nos autorités. Il n’y a pas de raison que l’on ne continue pas à tenter notre chance. L’OFCOM a choisi de favoriser un monopole radio et je pense qu’il faut maintenant étudier tous les aspects de cette décision, ne serait-ce que pour voir si la concession accordée à Arc FM n’est pas un lot de consolation offert au groupe qui dirige RTN, RFJ et RJB et qui s’est vu refuser sa demande de concession télé». Au terme d’un quart d’heure de confidences pour la télé locale, François Vaucher lâche encore: «Maintenant on va continuer d’œuvrer sur du bénévolat, comme on le fait depuis plus de cinq ans… et on verra bien ce que l’avenir nous réserve».

 



Midi

Une fois encore, le journal de RTN captive l’attention. Le passage au cours duquel le fondateur de LuNe déclare: «Nous on est mécontent, on est le lot de consolation offert à votre groupe» n’est pas diffusé. Plusieurs citations faisant référence au patron de RTN, RFJ et RJB ont été coupées au montage, ainsi que la réponse de François Vaucher à qui la jeune femme demandait si Radio LuNe allait cesser d’émettre: «Je serais fou d’arrêter de diffuser! Je vous rappelle quand même que l’on a un bel auditoire qui nous soutient et qui ne comprendrait pas que l’on baisse les bras. Ce serait une aberration! Cinq ans et demi d’efforts et puis on s’arrête parce que quelqu’un nous dit, selon des critères assez discutables, que l’on ne peut pas avoir notre chance? Non, on n’est pas fait de ce bois là!» 


Pascal Tissier


www.lune.fm

François Vaucher

 

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |