Olivier Haussener et les rumeurs » Blog de PasTis

 Olivier Haussener et les rumeurs

11/11/2008

Qui veut la peau d'Olivier Haussener?

Politique • Apparemment la candidature d’Olivier Haussener au Conseil d’Etat attise de vieilles rancunes. Visé par des rumeurs, l’ancien président de Saint-Blaise nous reçoit chez lui et se confie…

 

Lors de son discours d’investiture à l’assemblée générale du PLR, Olivier Haussener
a fait remarquer qu’il était «baraque mais pas Obama».


«Je ne sais pas qui dirige cette campagne contre moi, est-ce qu’il y a autant de gens que ça qui me veulent du mal? Quand je vois l’autre jour dans le journal un article qui balance «le député Haussener a préféré se rendre à Barcelone pour voir un match de foot plutôt que de siéger au Grand Conseil», ça m’énerve. C’est de la mauvaise foi et ce n’est pas innocent! Je m’étais fait excuser trois semaines avant pour cette séance et pour des raisons professionnelles. Certes, on a profité de ce déplacement pour aller assister au match, mais sur près de cent quarante jours de session en douze ans, je n’ai manqué que quatre ou cinq jours, dont deux lors de cette dernière session».


Le «Conducatore du Bas-Lac»

Olivier Haussener a un sacré tempérament, c’est en tout cas ce qui ressort à Saint-Blaise, des contacts pris avec une dizaine de personnalités politiques qui l’ont côtoyé. On dit de lui que c’est un chef de tribu, un dictateur même.
«C’est vrai que ma personnalité peut déranger, j’ai des fois un ton assez dictatorial, je prends de la place et cette manière d’être peut parfois gêner, mais mes défauts proviennent aussi de mon travail. Je m’investis dans mes dossiers et je m’attache à les défendre, quitte à hausser le ton. Je suis entier, j’adore le débat, j’ai ça dans le sang. On m’appelait le «Conducatore du Bas-Lac», mais ça ne me dérangeait pas, au contraire».


Viré par ses collègues?

Aujourd’hui encore, beaucoup se demandent pourquoi il a quitté son siège de président du Conseil communal en octobre 2007, soit six mois seulement avant la fin de son mandat. Le bruit court qu’il a été viré par ses collègues.
«Quand je suis entré au Conseil communal, j’étais le plus jeune des cinq et lorsque je l’ai quitté – quinze ans après – j’étais toujours le plus jeune, mais aussi le plus ancien à l’exécutif. Certains voulaient instaurer une présidence tournante… Moi, ce système ne me convenait pas et j’ai annoncé mon départ en avril 2007. Après coup, les gens racontent tout et n’importe quoi, c’est dommage. Je pars du principe qu’il ne faut pas tuer une belle histoire. Il faut tenir compte des années… j’en suis à seize. Mon départ anticipé du Conseil communal a amené une chute différente de ce que les gens attendaient, mais je pense qu’il préférable d’aller de l’avant sans toujours vouloir chercher des trucs chez l’un ou chez l’autre. C’est un peu comme dans un divorce, je pense que les torts sont partagés. Quoi qu’il en soit, moi je n’ai pas de rancœur vis-à-vis de quelqu’un…»

 

 

Des conneries j’en ai fait…

Lorsqu’on lui demande si les «sages» de Saint-Blaise ne lui auraient pas reproché quelques casseroles, Olivier Haussener n’esquive pas: «Je suis fier de ma commune, je l’ai toujours soutenu et porté très haut, mais le reste, c’est ma vie privée. Si vous voulez écrire que j’ai fait de la prison à l’armée pour un refus d’ordre, ou que je me suis fait retirer le permis une fois pour un excès de vitesse, allez-y! Des conneries j’en ai fait… j’étais jeune. Mais dans le cadre de mes mandats politiques, je n’ai jamais prétérité ma commune ou mon canton».


Des rumeurs circulent

Difficile de savoir ce qui s’est vraiment passé en 2006, lors de la Foire de Saint-Blaise et à la Fête des vendanges. La rumeur circule, mais la plupart de ceux qui veulent bien en parler ont des versions diamétralement différentes. Olivier Haussener reconnaît qu’il avait abusé de l’alcool: «A la Fête des vendanges 2006, j’ai fait une chute de pression… bien sûr, j’avais bu aussi, mais j’ai perdu connaissance, c’était vers le Temple du bas, et quand j’ai repris mes esprits, j’étais dans une ambulance et j’ai refusé d’y rester. A Saint-Blaise, c’est une autre histoire, on m’a pris à parti et jeté un verre à la figure… j’ai vu rouge et j’ai soulevé une table. Quelqu’un a voulu me retenir et je lui ai déchiré sa chemise, mais sans plus. C’était en fin d’après-midi, tout le monde avait un peu trop bu, mais il n’y a pas eu de bagarre, ni de suites. D’ailleurs, le lundi suivant la Foire, j’ai exposé l’incident aux membres du Conseil communal».


Il ne faut pas pousser!

Agé de 45 ans, responsable d’exploitation chez Walo Bertschinger pour la région Neuchâtel-Jura, Olivier Haussener est marié et père d’un garçon de dix ans. Entendre dire qu’il aurait des problèmes conjugaux l’agace: «Moi je n’ai rien à cacher, même dans ma vie de couple. Je m’entends bien avec ma femme… je ne pense pas être le meilleur des types, mais je dois aussi protéger ma famille. Je veux bien admettre que je ne laisse pas indifférent et que certains ne m’apprécient pas, mais faut pas pousser».


Je me sens prêt

Pour lui, la fonction de Conseiller d’Etat va dans le sens de son engagement politique: «Si je me suis proposé comme candidat à l’élection au Conseil d’Etat, c’est notamment parce que beaucoup de mes amis politiques m’y ont encouragé. Après seize ans aux finances de ma commune, et douze ans de Grand Conseil, dont huit à la commission financière et de gestion, je me sens prêt à assumer cette fonction. Deuxième vice-président du Grand Conseil, je suis le seul des cinq candidats PLR à ne pas être fonctionnaire ou magistrat, le seul aussi, à part le Conseiller d’Etat sortant, qui a une expérience d’exécutif. Pour moi, ce qui compte, c’est les résultats. Je n’y mets peut-être pas toujours la forme, mais j’obtiens des résultats et ça, personne ne pourra me l’enlever. Je dis toujours que la seule chose que j’accepterais de perdre, c’est mes kilos».


Pascal Tissier


 

Voir également l'article du 18 novembre: Les révélations d'Olivier Haussener

 


Autres articles sur Saint-Blaise

14-01-09  Saint-Blaise: Imbroglio politico-immobilier (3)

07-01-09  Saint-Blaise: infos par SMS

07-01-09  Portrait Marc Imwinkelried

10-12-08  Portes ouvertes à la cave de Dimitri Engel

10-12-08  Saint-Blaise: Imbroglio politico-immobilier (2)

25-11-08  Saint-Blaise: Imbroglio politico-immobilier (1)

18-11-08  Les révélations d'Olivier Haussener

11-11-08  Olivier Haussener et les rumeurs

28-10-08  Exposition d'oiseaux à Saint-Blaise

08-10-08  Le Fun Laser à Saint-Blaise

06-08-08  Saint-Blaise: Cocteau exposé au Boccalino

28-05-08  Saint-Blaise: rumeurs et mystère autour d'un candidat

16-01-08  Saint-Blaise: Un ministre au service du Castel

19-12-07  Saint-Blaise: partie de Monopoly gagnante

12-12-07  Saint-Blaise: transaction immobilière

10-10-07  Deux cents oiseaux exposés à Saint-Blaise

09-05-07  Saint-Blaise: Balade pour découvrir le village





Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |