Jeux de Noël 2007 » Blog de PasTis

 Jeux de Noël 2007

28/11/2007

Les grandes stars des consoles sortent du bois et fusionnent sur vos écrans

A un mois de Noël, les arrivages quasi quotidiens s’accumulent dans le coin « nouveautés » des rayons jeux vidéo. Pas simple de faire son choix devant cet amoncellement de nouveaux titres, d’autant que tous les éditeurs sortent l’artillerie lourde, comprenez les jeux les plus réussis et – ce n’est certainement pas un hasard – ceux qui s’adressent au public le plus large, dès trois ans (pegi 3+), notamment avec des « party games ».


Jeux de Noël 2007

 

Qui aurait pu imaginer qu’un jour la mascotte de Sega rencontrerait le plombier vedette de Nintendo dans le même jeu et sur une même console ? Associées avec leurs copains respectifs dans deux douzaines d’épreuves sportives, les stars du jeu vidéo vont faire le bonheur de ceux qui aiment s’éclater en secouant les manettes (Wiimote + Nunchuk) de leur Wii, ou en agitant le stylet de leur Nintendo DS, avec « Mario et Sonic aux Jeux Olympiques».
La logithèque de la Wii contient déjà un sacré paquet de « party games » (collection de mini-jeux). Et, même s’il est basé sur de véritables épreuves sportives, ce « Mario et Sonic aux Jeux Olympiques » répond parfaitement au concept d’un « party games » avec des épreuves courtes, mais intenses, et une prise en main « sportive ». Le gag suprême étant que Mario peut battre Sonic au sprint… c’est vraiment du délire ! Mais les développeurs ne se sont pas arrêtés à ce gag et ont concocté un programme complètement déjanté qui permet à quatre personnes de s’agiter autour de l’écran pour des parties de franches rigolades. Comme c’était déjà le cas dans « Wii Sports », les commandes se résument à de simples mouvements à effectuer en respectant un rythme particulier ou un timing précis. Et ça marche ! Une fois encore, même ceux qui n’ont jamais touché une manette peuvent réaliser des exploits.
Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, il est bon de signaler que les vedettes de « Mario & Sonic aux Jeux Olympiques » se retrouveront également sur la console portable de Nintendo au début de l’année 2008. Cette version DS proposera seize défis olympiques dont certains exclusifs à la « Dual Screen », comme le plongeon acrobatique, le cyclisme, le canoë, la boxe, le saut en longueur, ou le tir. Evidemment, la plupart de ces disciplines sont accessibles en solo, mais aussi en multijoueurs, jusqu’à quatre protagonistes avec une ou plusieurs cartouches.

Super Mario Galaxy

On l’attendait : le nouveau « Super Mario » est arrivé sur la Wii pour un voyage extraordinaire dans une « Galaxy » made in Nintendo ! Tous les titres de la saga Mario sont considérés comme des jeux d’anthologie, quelle que soit la console à laquelle ils étaient destinés et, même si cette fois le plombier moustachu à la tête dans les étoiles, ce « Super Mario Galaxy » va lui aussi rejoindre la galerie des chef-d’œuvres vidéoludiques. Pour sauver la Princesse Peach, kidnappée – une fois de plus – par l’ignoble Bowser, notre héros va errer dans l’espace, passant d’une planète à une autre par différents moyens (à découvrir), tout en collectionnant des dizaines d’étoiles pour accéder à de nouveaux environnements.
Question prise en main, pas de problème : le duo Wiimote-Nunchuk s’avère très confortable : à l’approche d’une créature hostile, il suffit d’agiter la Wiimote pour l’éjecter, mais il est aussi possible de récolter différents cristaux en les visant avec la Wiimote, pour ensuite les balancer sur ses ennemis avec le bouton B. Si à l’écran la perspective se montre parfois farfelue, on peut, d’un clic, recentrer la caméra sur l’action.
Les nouveautés ne s’arrêtent pas à la simple exploration d'un univers imaginaire : comme dans les précédentes pérégrinations de Mario, les passages secrets sont nombreux et notre héros pourra exploiter le pouvoir de certains champignons, comme celui qui le transforme en BeeMario, genre Maya l’abeille, pour voler de ses propres ailes. Et l’on ne vous parle pas des courses sur le dos des raies de l’espace…
« Super Mario Galaxy » bénéficie d’une réalisation « aux petits oignons » et même si la Wii n’a pas les capacités d’une PS3 ou d’une Xbox 360, les graphismes sont superbes et l’animation est d’une fluidité exceptionnelle.
Ce nouveau Mario est encore un grand chapitre de la saga du plombier de chez Nintendo, avec une prise en main inédite, un « level design » de toute beauté, et des tonnes d’idées venues d’ailleurs, cette (con)quête spatiale s’impose comme une nouvelle référence des jeux de plateformes… Wii ! Wii !

Rayman contre les lapins encore + crétins

Les lapins crétins d’Ubisoft n’ont pas fini de coloniser l’univers de Rayman sur Wii. Pour preuve, ce document intitulé « Rayman contre les lapins encore + crétins » dans lequel ces bestioles déjantées poursuivent leur tentative d’invasion à travers une soixantaine de mini-jeux tous plus loufoques les uns que les autres. Si certaines idées du premier volet – les meilleures, comme celle du lancer de la vache –  sont reprises sous une autre forme, les concepteurs ont laissé libre cours à leurs délires pour nous pondre des séquences encore plus dingues. Une fois encore, la gestuelle imposée par les manettes de la Wii (Wiimote + Nunchuk) et la possibilité de s’éclater à plusieurs autour de la console contribuent au plaisir que procure ce jeu « encore + crétin ». Certes il y aura toujours des fans qui se contenteront d’y jouer en solo et qui trouveront ça drôle, mais on peut vous assurer que c’est à deux, trois ou quatre joueurs que ce « Rayman contre les lapins encore + crétins » est vraiment irrésistible. En guise d’assaisonnement humoristique, les développeurs ont saupoudré leur jeu de d’innombrables allusions parodiques de films, de séries télévisées ou de jeux vidéo.
Ça commence d’ailleurs par une introduction épique dans un centre commercial : une séquence où toutes les ressemblances avec le film « Dawn of the Dead » ou le jeu « Dead Rising » (Xbox360) ne sont évidemment pas fortuites. Même chose pour ces gags « inspirés » par « Splinter Cell », « Naruto » ou « Spider-Man ».
Comme c’est le cas pour le « Mario & Sonic aux Jeux Olympiques », ce « Rayman contre les lapins encore + crétins » est aussi disponible sur la console portable de Nintendo. Cette version DS propose près de quarante mini-jeux « complètement crétins » spécialement concoctés pour exploiter l’usage dégénéré du stylet sur l’écran tactile de la DS, pour des parties en solo ou à plusieurs, jusqu’à quatre protagonistes avec une ou plusieurs cartouches.

Viva Piñata : Party Animals

Un an après leur première apparition, les créatures de « Viva Piñata » font leur grand retour sur Xbox 360 à travers un concept qui délaisse le jardinage pour une collection de mini-jeux humoristiques.
Rappelez-vous, « Viva Piñata » avait amené un courant d’air frais sur Xbox 360 avec un jeu de gestion destiné aux plus jeunes et dans lequel il s’agissait de créer et d’aménager des jardins afin d’y attirer de nombreuses espèces de Piñatas.
Les développeurs de Krome Studios se sont inspirés cet univers coloré pour mettre au point des dizaines de mini-jeux compilés dans « Viva Piñata : Party Animals ».
Au menu, huit personnages (parlant français) à choix et cinq modes de jeu. Ces derniers se résument à l’Entraînement (pour assimiler les commandes des courses et des défis), les parties aléatoires et les sessions rapides (3 courses et 3 épreuves), moyennes (5 courses et 10 épreuves) ou longues (7 courses et 21 épreuves).
Bien entendu ce jeu reprend l’aspect mignon du jeu initial et propose une prise en main simplifiée pour permettre aux plus jeunes de récolter des centaines de bonbons. Parents et amis de tous âges et du monde entier peuvent se retrouver sur la même île grâce au jeu en réseau, via Xbox Live. Ce « party games » est aussi une belle opportunité offerte aux parents de s’amuser avec leur(s) enfant(s) sur une console qui ne dispose que trop peu de jeux accessibles aux plus jeunes.

Viva Piñata, aussi sur  PC

Vous allez faire connaissance avec les Piñatas, de magnifiques créatures colorées remplies de bonbons. Dans « Viva Piñata », tel un bâtisseur invisible, vous personnalisez votre monde. Créez un univers unique afin d’attirer les Piñatas que vous souhaitez. Une fois dans votre jardin, vous pourrez les collectionner et les personnaliser en leur donnant différents accessoires. Imaginez le jardin de vos rêves ! Afin que les Piñatas se sentent bien chez vous et ne s’en aillent pas, il vous faudra les protéger. Guérissez-les quand elles tombent malades, protégez-les de leurs prédateurs et apaisez les conflits qui peuvent naître parmi elles. Le but ultime étant de faire de votre paradis un royaume dans lequel règnent paix et harmonie !


Pascal Tissier

 


Category : JEUX VIDEO Print

| Contact author |