The Legend of Zelda : Phantom Hourglass sur DS » Blog de PasTis

 The Legend of Zelda : Phantom Hourglass sur DS

24/10/2007

Avec beaucoup de style(t), Link perpétue la légende de Zelda sur Nintendo DS

Voilà plus de vingt ans, que « La Légende de Zelda » captive les joueurs du monde entier en leur proposant un savant mélange d’aventure, d’action et d’énigmes, avec des personnages charismatiques, de vastes décors en plaine ou souterrains, et une bande-son aux thèmes devenus mythiques dans l’univers du jeu vidéo. Aujourd’hui, Link, le célèbre héros de cette saga, est de retour avec « The Legend of Zelda : Phantom Hourglass », un épisode inédit spécialement réalisé pour l’écran tactile de la Nintendo DS.


The Legend of Zelda : Phantom Hourglass

 

L’épopée de « The Legend of Zelda : The Wind Waker » continue ! Link va devoir encore explorer des territoires mais aussi des mers inconnues. Grâce à un contrôle intuitif à l’aide du stylet sur l’écran tactile de la Nintendo DS, une histoire et des énigmes inédites, « The Legend of Zelda : Phantom Hourglass » (le sablier fantôme), offre de nouveaux défis aux fans de la série et permet aux néophytes de découvrir l’univers passionnant de Zelda.
Plusieurs mois après les événements qui ont animé l’épisode « The Wind Waker », Tetra (une jeune fille téméraire, qui est en fait Zelda, la princesse d’Hyrule) et sa bande de pirates découvrent un navire abandonné. Décidé à connaître l’origine de ce navire, Tetra se retrouve dans une situation périlleuse et c’est en lui portant secours que Link tombe à l’eau. On le retrouve inconscient, échoué sur la plage d’une île mystérieuse. Réveillé par une petite fée volante (genre Clochette dans le Peter Pan de Disney), Link va aussitôt se lancer à la recherche de sa princesse, accompagné dans cette nouvelle quête par Ciela, cette fée amnésique, mais si précieuse. Et vogue l’aventure…

Quand tactile rime avec subtil

Oubliez les boutons de tir, la croix directionnelle et les touches latérales : « The Legend of Zelda : Phantom Hourglass » se contrôle essentiellement à l’aide du stylet. Via l’écran tactile, le joueur dirige tous les mouvements et les attaques de Link : « dessiner » un cercle autour de Link et le voici qui lance une attaque tournoyante, une pression sur l’ennemi et notre héros se jette sur lui l’épée en avant, tandis qu’une impulsion sur les différents personnages permet à Link de discuter avec eux et d’obtenir parfois de précieux indices. Il est même possible de définir – d’un trait – la trajectoire du boomerang, pour l’envoyer avec précision sur des cibles difficiles à atteindre.
Pendant l’aventure, l’écran supérieur de la Nintendo DS affiche la carte ou le plan du site où se trouve Link. A tout moment, le joueur peut intervertir les écrans et balancer ainsi la carte sous la surface tactile. Dans cette configuration, il est possible d’écrire des annotations sur le plan. Vous avez dit génial ? Non ? Vous devriez !

Dessine-moi une trajectoire

Dans une grotte, le héros doit actionner quatre mécanismes dans un ordre précis. Non loin de là, des pierres gravées donnent des indices sur la bonne combinaison à effectuer. Il suffit alors d’intervertir les écrans et d’y noter ces précieux « tuyaux ».
C’est pas beau la vie ?  Bien entendu, une fois l’énigme résolue, une gomme permet d’effacer les notes.
Sur le même principe, le joueur peut définir la trajectoire que doit suivre son bateau à travers les îles, en « pilote automatique ». Le joueur peut dès lors se concentrer sur la défense de son navire en visant les ennemis potentiels avec ses canons.

Un petit chef-d’œuvre

« The Legend of Zelda : Phantom Hourglass » propose aussi un mode de combat pour deux joueurs en ligne, via la connexion Wi-Fi Nintendo, ou en local.
Que l’on aime ou pas l’aspect enfantin des personnages, comment ne pas être ébloui par cette magnifique et passionnante quête qui offre une prise en main inédite et absolument grandiose. Si vous avez une Nintendo DS, vous ne pouvez pas passer à côté de ce bijou ludique qui ne rame pas mais qui vous fera chavirer de plaisir.


Pascal Tissier

 


Category : JEUX VIDEO Print

| Contact author |