Siren Blood Curse sur PS3 » Blog de PasTis

 Siren Blood Curse sur PS3

21/8/2008

Un cauchemar interactif sur PlayStation 3

Jeux vidéo • Déjà téléchargeable sur le PlayStation Store, le jeu «Siren Blood Curse» sera prochainement proposé sur un autre support: dès cet automne, les épisodes de cette saga de terreur sortiront sur Blu-ray Disc, en exclusivité sur PlayStation 3.


Siren Blood Curse

 

«Siren Blood Curse», la suite de «Forbidden Siren» et de «Forbidden Siren 2» (sur PS2), déjà téléchargeable – depuis fin juillet – sur le PlayStation Store, va également sortir en Blu-ray Disc. Les douze épisodes de ce survival-horror japonais, ainsi que du contenu supplémentaire inédit, sera disponible en magasin d’ici à l’automne.
Les événements de la série d’épouvante «Siren Blood Curse» se déroulent dans le village japonais disparu d’Hanuda, un endroit entouré d’une mer rouge, et devenu sombre et angoissant depuis qu’il a été frappé de paralysie dans les années 70. Une équipe de télé américaine, chargée de tourner un documentaire sur le village, découvre une terrible malédiction. Pourchassés par les Shibitos, des morts-vivants hostiles, ainsi que des monstres encore plus terrifiants, les membres de l’équipe de tournage et d’autres visiteurs tentent de s’échapper pour ne pas se transformer eux-mêmes en horribles créatures.

Le troisième œil

Le jeu vous permet d’incarner chacun des visiteurs du village maudit. Grâce au système Sight Jack, vous pouvez voir à travers les yeux de vos compagnons et des monstres d’Hanuda. Bénéficiant de graphismes exceptionnels, d’un moteur physique performant et d’animations épouvantablement réalistes, le soft vous plongera dans une «délicieuse» ambiance de terreur (le jeu est interdit aux moins de seize ans).
Le gameplay de «Siren: Blood Curse» s’inscrit dans la continuité des précédents épisodes. L’aventure se veut plus accessible en proposant une jouabilité assouplie et une progression davantage guidée (présence d’indices, description des sous-objectifs, carte des lieux étoffée).
Chaque épisode est découpé en deux ou trois chapitres jouables. Le but d’un chapitre est généralement de déplacer le personnage d’un point à un autre — souvent dans des conditions de visibilité réduite et parfois accompagné — en accomplissant différents sous-objectifs (actions données, recherche d’objets, résolutions d’énigmes), et en évitant ou en éliminant les Shibitos qui se présentent en chemin. La nature des missions est très variable selon le personnage incarné et le lieu traversé. Il y a sept personnages jouables au total.

Comme une série télé

Le jeu propose cinquante armes au total, principalement contondantes et de fortune (bouteille, poêle à frire, thermos, guitare...). Des feux de détresse (pour aveugler les shibitos) et des pièges peuvent également être utilisés. Le système de Vision, qui permet au personnage de voir à travers les yeux des ennemis et des alliés, ou de se remémorer des souvenirs, est remanié. Le champ de vision tiers vient désormais s’ajouter à l’écran principal, par écran divisé, et il est possible de déplacer le personnage simultanément. Lorsque le personnage est repéré, la Vision se déclenche automatiquement (point de vue du poursuivant) et l’écran est altéré par divers effets graphiques.
La narration se déroule de manière plus classique qu’à l’accoutumée (abstraction faite des éléments spatio-temporels inhérents à l’histoire). La recherche et le décryptage des archives demeurent essentiels à la compréhension du récit. Il y en a une cinquantaine disséminées dans le jeu (écrit, illustration, bande-sonore, vidéo). Les épisodes reprennent les codes des séries télévisées: ils sont introduits par un bref résumé du précédent épisode et se conclut par un teaser de l’épisode à suivre.
Avec ce «Siren: Blood Curse», Sony propose le troisième volet d’une des séries de survival-horror les plus hardcore jamais conçues… vous allez frissonner plus d’une fois devant votre écran: éteignez les lumières, augmentez le volume et laissez-vous emporter dans ce cauchemar.


Pascal Tissier

 

 


Category : JEUX VIDEO Print

| Contact author |