Need for Speed Pro Street » Blog de PasTis

 Need for Speed Pro Street

19/12/2007

Le lifting de la série Need for Speed

Need for Speed Pro Street

 

Dans « Need for Speed Pro Street », le joueur doit prendre en main la carrière d’un certain Ryan Cooper, un jeune pilote qui n’a pas d’autre ambition que de devenir le roi de la rue (Pro Street), mais encore faut-il que celui qui tient la manette soit à la hauteur…
Pour mener à bien le destin de son pilote, le joueur va devoir développer son pilotage à travers différents types de courses : « La grip », « Le Drift », « Le Sprint » et « Les Maxi Défis ». A l’écran, l’interface est plutôt bien agencée avec, au menu principal, plusieurs options à choix : Carrière, Jour de course, Partie Rapide, Classement, Partager, Saisie du code (pour enregistrer des codes secrets) et Alias (sauvegarde des résultats).
Testé dans sa version Xbox 360, ce « Need for Speed Pro Street » est graphiquement réussit, même si il est évident qu’il aurait pu être plus riche, plus réaliste… plus éblouissant.

Sur toutes les consoles

Apparemment, aujourd’hui, seuls les jeux développés exclusivement pour une machine bénéficient d’une réalisation à la hauteur des capacités de « sa » console. C’est le cas par exemple de « Project Gotham Racing 4 », ou de « Bioshock », deux titres graphiquement somptueux et conçus spécifiquement pour la Xbox 360.
La politique d’édition d’Electronic Arts de proposer un même titre sur toutes les consoles du marché – portables incluses – est probablement rentable, mais se fait généralement au détriment du jeu.
Mais que l’on ne nous fasse pas dire ce que l’on n’a pas écrit : « NFS Pro Street » est un excellent jeu de course, on dit simplement que la réalisation aurait été plus « aboutie » si les développeurs s’étaient contentés de concevoir leur jeu uniquement pour les machines les plus puissantes (Xbox 360 et PS3)

Le renouveau de la série NFS

Les voitures « garées » dans « NFS Pro Street » sont parfaitement modélisées et sont issues des catalogues des marques les plus prestigieuses (Audi, BMW, Chevrolet, Ford, Lamborghini, Lotus, Nissan, Pagani, Porsche, Subaru, etc.). En cas de sortie de route ou de collision avec un autre bolide, les dégâts encaissés sont parfaitement visibles sur la carrosserie et peuvent, selon leur importance, avoir une incidence sur le comportement du véhicule.
Les effets sonores, dont les rugissements du moteur, le crissement des pneus et la « complainte » des échappement lors des changements de rapport, sont parfaitement reproduits selon la motorisation de chacune des voitures. Ce réalisme sonore n’est d’ailleurs pas étranger aux sensations de vitesse et au plaisir de pilotage que procure ce jeu. Un plaisir accru par la prise une main « enfantine », qui permettra même aux novices de devenir les rois du bitume.
Les amateurs de tuning apprécieront de pouvoir personnaliser les bolides rangés dans leur garage, histoire d’aller ensuite les exhiber dans les courses en ligne, via le Xbox Live.
Au final, ce « Need for Speed Pro Street » marque le renouveau d’une série qui avait besoin d’un bon dépoussiérage. Et ce, même si la mention « peut faire mieux » peut être attribué à la qualité graphique des versions haut de gamme (PS3 et Xbox 360). Les amateurs de courses seront ravis par la durée de vie conséquente du jeu et le virage conceptuel amorcé avec ce volet « Pro Street ». (pti)

 


Category : JEUX VIDEO Print

| Contact author |