Quantum of Solace 007 » Blog de PasTis

 Quantum of Solace 007

5/11/2008

James Bond «Quantum of Solace» chez vous

Jeux vidéo • Son nom est Bond, James Bond. L’agent 007 est de retour sur le grand écran, mais aussi dans votre salon avec «Quantum of Solace», le jeu vidéo disponible sur toutes les consoles du moment.


Quantum of Solace 007

 

C’est à Treyarch, son studio californien auteur, entre autres, du nouveau volet de « Call of Duty» (World at War), qu’Activision a confié le développement de l’adaptation vidéoludique du 22e épisode de la saga de James Bond sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC: «Quantum of Solace». Ce volet est aussi disponible sur PlayStation 2, Wii et Nintendo DS, mais ces versions ont été développées par d’autres studios.
Sur les consoles Next-Gen et PC, le jeu ne se contente pas de narrer les dernières péripéties du célèbre agent secret britannique puisque son scénario propose de revivre les moments forts de «Casino Royale». Et bien entendu, dans le jeu comme dans les deux films dont il s’inspire, James Bond a les traits de Daniel Graig. Ce ne sont pas les fans qui s’en plaindront.
 
Les premiers pas se font dans les jardins et la maison de White avec, à choix, un pistolet ou l’une des armes substituées à l’un ou l’autre des hommes de mains qui tentent de vous descendre… Ici comme ailleurs plus tard, il est possible d’opter pour une approche discrète – façon infiltration – ou de foncer dans le tas en tirant au jugé. Evidemment cette première mission est aussi l’occasion d’assimiler les commandes du jeu pour diriger Bond, le mettre à couvert, tirer, recharger, ouvrir des portes, prendre des objets et se servir d’un téléphone portable. Ce dernier lui permet d’obtenir le plan du niveau en cours, de connaître la position des ennemis et de voir à travers les objectifs des caméras de surveillance. Une option très utile, mais accessible seulement après avoir piraté le système de sécurité.

Les développeurs ont concocté de petites astuces pour ceux qui préfèrent progresser furtivement. Ainsi lorsque James est sous des fenêtres gardées, l’écran se divise en deux pour avoir un œil sur le mouvement des sentinelles et passer sans se faire repérer. Dans le même esprit, un garde peut être neutralisé discrètement en appuyant simplement sur une touche de la manette au bon moment. «James Bond: Quantum of Solace» peut donc être apprécié de différentes même si, assez vite, l’action s’impose au détriment de l’infiltration.

La prise en main s’avère simple et les mouvements deviennent vite instinctifs. En vue FPS, le jeu n’invente rien, mais s’avère bougrement efficace et l’on retrouve avec plaisir la patte de Treyarch qui a déjà fait le succès de plusieurs titres. Même constat lorsque le jeu passe en vue subjective, notamment lorsque Bond se met à couvert derrière un mur ou un autre élément du décor: dans cette configuration, le joueur peut déplacer la mire sur une cible en toute sécurité et au moment adéquat James tend le bras et l’ennemi trépasse! Cool, non? D’autant qu’avec un peu d’observation, il est possible d’éliminer plusieurs malfrats simultanément en visant des objets explosifs – genre bombonnes de gaz – repérables par un système de surbrillance.

Visuellement parlant, le moteur concocté pour «Call of Duty» s’adapte parfaitement à l’univers de l’agent 007 qui se retrouve dans un environnement parfaitement modélisé et en grande partie destructible. Quatre niveaux de difficulté sont proposés (recrue, agent de terrain, agent, et 007), mais l’intelligence artificielle qui anime les ennemis elle, n’évolue pas beaucoup et les truands réagissent souvent comme des imbéciles au point parfois de se laisser tirer comme des lapins (crétins).

Bon d’accord, «Quantum of Solace» fait l’impasse sur les poursuites en voiture et l’agent secret n’est pas très gâté en gadgets, qu’importe puisque le plaisir est au rendez-vous et que les phases de gunfights sont assez nombreuses pour dynamiser l’ensemble.

Avec une mise en scène aux petits oignons, assez proche finalement de la version cinématographique, emballé avec des effets sonores spectaculaires parfaitement assortis à l’intensité des missions, «Quantum of Solace» rempli son contrat: les amateurs d’action vont apprécier et les fans de James Bond vont être comblés.


Pascal Tissier

 


Category : JEUX VIDEO Print

| Contact author |