Ratchet & Clank: Quest for Booty sur PS3 » Blog de PasTis

 Ratchet & Clank: Quest for Booty sur PS3

1/10/2008

Un mini-jeu pour Ratchet & Clank sur PS3

Jeux vidéo • D’abord proposé uniquement en téléchargement sur le PlayStation Store, «Ratchet & Clank: Quest for Booty» est maintenant disponible en Blu-ray Disc à prix modique.

Ratchet et Clank sur PS3

 

Avec «Ratchet & Clank: Quest for Booty», le studio Insomniac Games propose de une mission inédite aux fans de cette série réservée aux seuls possesseurs d’une PlayStation. Plus court que l’épisode précédent – «Ratchet & Clank: Operation Destruction» – ce nouvel opus a tout d’un add-on (supplément): le jeu est court et les meilleurs joueurs devraient en venir à bout en un peu moins de trois heures, mais il faut préciser que son prix est aussi réduit (moins de 30 francs).
Disponible depuis début août en téléchargement dans la boutique en ligne de Sony (le PlayStation Store), «Ratchet & Clank: Quest for Booty» est dès à présent proposé en Blu-ray Disc dans le commerce.
Une fois la galette avalée par la console, il faut se montrer patient: l’installation des données du jeu à partir du disque est fastidieuse: lorsqu’il faut attendre près de dix minutes avant de pouvoir jouer, c’est long, très long…

Clank séquestré

Mais bon une fois ce préambule accompli, l’action démarre sans attendre. Dans les poils de Ratchet, le joueur va à nouveau se trouver confronté les sbires et autres sous-fifres du Capitaine Darkwater sur le pont d’un navire battu par la tempête.
Le héros Lombax va tout faire pour retrouver son fidèle robot et ami Clank qui a été capturé par le mystérieux Zoni. Ratchet n’a qu’une seule piste: l’étoile Fulcrum, trésor dont seul le capitaine Darkwater connaît l’emplacement.
Exploitant le même moteur graphique qu’«Opération Destruction», «Quest for Booty» est visuellement une réussite, à l’image du premier niveau où les effets de pluie, de tirs laser et les explosions spectaculaires sont multiples.

La clef de l’aventure

Une fois encore, un l’arsenal proposé – en plus de la clef à molette – est imposant et dévastateur. Néanmoins, la plupart des armes sont accessibles d’entrée de jeu, notamment le Combustor, ce flingue futuriste capable de tirer des boules de plasma, le lance-tornades qui éjecte les ennemis dans les airs et un gant permettant de libérer des dizaines d’insectes qui se ruent en un instant sur tous ceux qui se trouve dans les parages.
Action, combats, tir et plates-formes, le gameplay mélange les genres en y ajoutant même des phases à la première personne – genre FPS – pour donner encore plus de profondeur à l’ensemble.
Ratchet bénéficie également d’un gadget inédit: une nouvelle clef à molette capable de diffuser un rayon plein de ressources. En effet, cet outil apparemment banal lui permet d’atteindre des plates-formes éloignées (de les déplacer aussi) et de ramasser divers objets.

Humour omniprésent

Les fonctions de cette clef deviennent incontournables des le deuxième niveau, Hoolefar Island, une île paradisiaque truffée de profondes grottes souterraines. En surface, Ratchet doit déplacer des groupes de plates-formes situées bien au-dessus de la canopée afin d’activer des turbines. Les casse-tête ainsi proposés sont bienvenus entre une séquence de sauts ou de fusillades. Sous terre, le héros peut ramasser et lancer des cailloux explosifs pour faire sauter des portes, ainsi que des Heliogrubs, des créatures lumineuses qui tiennent les chauves-souris éloignées et éclairent son chemin.
Même au cœur de l’action, «Ratchet & Clank: Quest for Booty» conserve cet humour caractéristique qui a, lui aussi, contribué au succès de la série.

100% pur fun

Bref, vous l’aurez compris, les créateurs d’Insomniac Games ont encore concocté l’un de ces concentrés vidéoludiques dont ils ont le secret et qui peut, sans contestation possible, être estampillé du label «100 % pur fun».
Le format «court» a permis de réduire le délai de développement et de casser le prix du jeu. Si les prochains épisodes bénéficient de la même qualité de réalisation et d’innovation, tout en sortant plus fréquemment que les jeux classiques, autant dire que les adeptes de la PlayStation 3 ont de quoi se réjouir.


Pascal Tissier



Category : JEUX VIDEO Print

| Contact author |