Festi'neuch 2009 s'affiche » Blog de PasTis

 Festi'neuch 2009 s'affiche

10/12/2008

Festi’neuch
affiche son bilan 2008


Neuchâtel • Avec une affluence en progression, Festi’neuch 2008 a encore été un succès. En pleine préparation de la prochaine édition, le comité d’organisation a dévoilé son affiche 2009.

 

Festi'neuch 2009

C’est encore Graziella Paiano qui a signé le visuel de l’affiche de Festi’neuch.


Après une vibrante édition 2008, les organisateurs de «Festi’neuch – Neuchâtel openair festival » mettent le cap sur la neuvième édition, qui aura lieu du vendredi 5 au dimanche 7 juin 2009. Fidèle à l’équipe qui l’accompagne depuis les débuts du festival, le comité d’organisation a confié la conception de l’affiche 2009 à l’agence Rouge de Mars et c’est à nouveau Graziella Paiano qui signe à nouveau l’esthétique graphique de cette édition.
L’affiche se veut totalement novatrice en regard du style visuel décliné par le passé. Graziella Paiano a voulu jouer avec le contraste entre un intérieur sobre, statique, et une photo encadrée, évoquant le mouvement, la fête et la musique: «L’année passée, nous avions en quelque sorte bouclé la boucle de l’univers du plein-air en réunissant chacune des égéries qui ont illustré les trois premières éditions sur les Jeunes-Rives. Avec ce sujet, c’est surtout l’urbanité qui est mise en avant: nous avons voulu imprimer un décalage entre le traintrain quotidien et la fenêtre de vie, de détente, de fête, que représente Festi’neuch.»

L’atmosphère visuelle, monochrome, rythmée d’un motif papier peint, et la police de caractère choisie induisent l’aspect classique, renforcent l’idée que Festi’neuch fait désormais partie des événements incontournables; un classique, en somme. «Le festival a gagné en maturité, nous avons voulu souligner aussi la grande qualité de l’événement, aussi bien en termes de programmation, que dans l’organisation ou la structure d’accueil.»

Graziella Paiano reconnaît avoir voulu jouer la provocation: «Je voulais que cette affiche interpelle, surprenne le passant. L’image est adressée au public qui devient à son tour acteur de la scène. Dans son orientation artistique, le festival a fait le pari depuis plusieurs années de la nouveauté, de l’originalité. Des choix surprenants, mais toujours qualitatifs. Le sujet évoque bien ce côté un peu impertinent, mais dans la sobriété.»

Un bilan 2008 contrasté

Un public conquis, des concerts mémorables, aucun incident à déplorer, une presse élogieuse: le bilan de l’édition 2008 de Festi’neuch est positif à plus d’un titre. Avec plus de 24’000 spectateurs sur trois soirs (soit 1’000 de plus qu’en 2007), le festival a connu un nouveau record de fréquentation et, pour la première fois de son histoire, une soirée complète avec 10’000 spectateurs le samedi sur les Jeunes-Rives. La programmation très étoffée de cette 8e édition a séduit le public en provenance des quatre coins de Suisse et de l’étranger. Le comité d’organisation relève aussi les nombreux messages de félicitations de la part des professionnels, des artistes et des partenaires. Aucun incident majeur n’est venu entacher la manifestation, hormis l’annulation de trois concerts vendredi soir sur la scène de la Rive, inondée suite à une forte averse en fin de journée. La nouvelle formule des afters «Happy End!» au Casino de la Rotonde a également connu un succès total, puisque les deux soirées ont quasiment affiché complet. Seule ombre au tableau, le bilan financier qui, après deux années de bénéfice et d’équilibre, affiche des chiffres rouges avec un déficit de 200’000 francs. Toutefois, les bénéfices cumulés des années précédentes ont permis de couvrir une grande partie du découvert. La pérennité du festival n’est donc pas directement menacée, mais le comité d’organisation planche sur différentes mesures pour permettre de retrouver une situation saine au terme de la prochaine édition.

Cap sur l’édition 2009

Christophe Valley, directeur de la manifestation, tire les leçons de l’édition 2008: «Festi’neuch a atteint son rythme de croisière, il lui faut désormais gagner en maturité. Proposer des spectacles de qualité, en panachant têtes d’affiche et découvertes, et garantir le confort du festivalier demeurent nos priorités. Mais il importe aussi aujourd’hui de gommer certaines erreurs de jeunesse pour consolider l’organisation.»
La scène de la Rive – créée en 2008 – sera par exemple abandonnée en raison de son emplacement inapproprié et des interférences sonores avec les deux autres scènes principales. L’emplacement et la taille du festival resteront en revanche identiques en 2009. La programmation du prochain Festi’neuch sera dévoilée en mars.

Les premiers billets en vente

Les inconditionnels du festival peuvent se réjouir: Festi’neuch met en vente ses premiers abonnements «trois jours» au prix exceptionnel de 89 francs. Trois cents billets sont disponibles – jusqu’au 31 décembre – via le site internet uniquement.


Pascal Tissier


www.festineuch.ch

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |