Portrait Marc Imwinkelried » Blog de PasTis

 Portrait Marc Imwinkelried

7/1/2009

Marc Imwinkelried:
un nomade de cœur


Saint-Blaise • Marc Imwinkelried assume pleinement ses origines Yéniches et même s'il aime raconter son enfance en caravane, l'administrateur communal s'investit passionnément dans la vie socio-culturelle de son village. Confidences...

 

Marc Imwinkelried


«Peut-être que je finirai par retourner vivre dans une caravane… pourquoi pas?» Marc Imwinkelried est né nomade le dimanche 23 juin 1974, à l’hôpital de Pourtalès, le jour où les Jurassiens plébiscitaient la création de leur canton. Aujourd’hui, cet enfant du voyage est l’administrateur communal de Saint-Blaise: «Je suis en quelque sorte l’interface entre les 3200 habitants du village et les autorités de la commune».

Celui que ses copains surnomment amicalement «le Caquelard» n’a jamais caché ses origines Yéniches, au contraire: «Je suis persuadé que le fait que je ne tienne pas en place, que je m’attache facilement aux gens, mais pas aux choses, sont des traits de caractère issus de mes origines… tout comme mon goût pour les grosses voitures. Je suis convaincu que je pourrais m’installer partout et changer de vie facilement. Qui sait? Peut-être que je finirai par retourner à la vie nomade. Qui sait de quoi sera fait demain, quand mes enfants seront grands? Jusqu’à l’âge de quatorze-quinze ans c’était mon rêve! Je m’imaginais sur les routes avec une grosse Mercedes et ma caravane, vivant d’un travail itinérant».


Prologue en caravane

De son enfance, Marc Imwinkelried se souvient: «Ma mère est née dans une roulotte à la Neuveville. Mon père est un Haut-Valaisans issu d’une famille sédentaire. Voyager était son rêve. J’avais six ans lorsque mes parents se sont séparés, David, mon frère en avait cinq. A l’époque, j’accompagnais souvent mon père et mon grand-père lorsqu’ils allaient récolter de la ferraille ou chiner des antiquités». Dans un premier temps, le petit Marc vît avec sa mère dans une caravane installée à Cudrefin, puis au Landeron, où le gamin entame sa scolarité: «Au milieu des années quatre-vingt, ma mère a loué un appartement à Marin et je me suis beaucoup investi dans le sport. Ainsi, de dix à seize ans, j’ai fait du ski alpin dans le cadre de différentes sélections romandes». Marc Imwinkelried se défoule aussi sur le ring: «de douze à dix-huit ans, j’ai fait de la boxe. Dans le cadre du Championnat suisse junior – dans lequel j’étais le seul boxeur licencié du Littoral – j’ai disputé une bonne dizaine de combats, en welters (64-69 kg) ou en super-léger (60-64 kg)».

Mais ni l’école, ni le sport, ne parviennent à détacher le jeune homme de son passé nomade: «C’est vrai que chaque période de vacances scolaires, était pour moi l’occasion de retourner vivre dans la caravane de mes grands-parents maternels». 

 

Marc Imwinkelried

 

Un mariage, deux enfants

Marc Imwinkelried effectue son apprentissage d’employé de commerce à la Caisse Cantonale d’Assurance Populaire (CCAP) et, à peine son diplôme empoché, il endosse l’uniforme militaire. Après une année sous les drapeaux, il se retrouve l’Office des poursuites et faillites pour près de trois ans de secrétariat, période durant laquelle il est la cible de Cupidon un soir d’orage… un coup de foudre prénommée Nathalie…

L’année 1999 sera un tournant pour Marc Imwinkelried… un mariage et deux événements: il obtient le poste d’administrateur communal à Môtiers et voit naître Nolan, son fils. Quand un poste similaire est mis en concours à Saint-Blaise, Marc postule et l’obtient: «Je connaissais déjà presque tout le monde à la commune et j’allais pouvoir me rapprocher de ma famille et de mes copains d’enfance». Et c’est ainsi que depuis mai 2001, le fils de «la» Patricia est l’administrateur communal de Saint-Blaise. Depuis, la famille s’est agrandie avec la naissance, en 2002, de Maelle, et toute la famille s’est installée dans «son» nid: un appartement en PPE situé juste au-dessus de la Maison de Commune. 


Plusieurs casquettes...

Jovial, spontané et même s’il revendique ses origines nomades, Marc Imwinkelried s’est intégré pleinement dans la vie socio-culturelle de sa commune et de sa région: en marge de son travail d’administrateur communal, il est chef du Service social intercommunal et de l’Office régional AVS/AI de l’Entre-deux-Lacs, qui réunit les neuf communes du district, sauf la ville; il est le 2e vice-président du Lion’s Club Neuchâtel-La Tène; et il est encore, depuis 2007, le président de la Commission Miss Fête des Vendanges au Comité central de la plus grande fête du canton.


...et des projets

Marc Imwinkelried a encore un projet particulier qu’il souhaite concrétiser l’automne prochain: «Avec la collaboration de la Commune et de Jacques Février, de l’Eglise Evangélique de la Dîme, j’aimerais pouvoir organiser un week-end tzigane à Saint-Blaise. Ainsi, à travers différentes animations, le public pourrait découvrir la musique, la culture ou la gastronomie Yéniche. L’idéal serait d’y intégrer une conférence avec May Bittel, le représentant des gens du voyage suisses, et quelques personnalités, dont des Conseillers d’Etat et des représentants de la police, pour débattre de la problématique des gens du voyage. Reste à définir qui, quand ou quoi, et d’obtenir les autorisations, mais c’est un projet qui me tient à cœur».

Pascal Tissier

 

Marc Imwinkelried

 

 


Autres articles sur Saint-Blaise

14-01-09  Saint-Blaise: Imbroglio politico-immobilier (3)

07-01-09  Saint-Blaise: infos par SMS

07-01-09  Portrait Marc Imwinkelried

10-12-08  Portes ouvertes à la cave de Dimitri Engel

10-12-08  Saint-Blaise: Imbroglio politico-immobilier (2)

25-11-08  Saint-Blaise: Imbroglio politico-immobilier (1)

18-11-08  Les révélations d'Olivier Haussener

11-11-08  Olivier Haussener et les rumeurs

28-10-08  Exposition d'oiseaux à Saint-Blaise

08-10-08  Le Fun Laser à Saint-Blaise

06-08-08  Saint-Blaise: Cocteau exposé au Boccalino

28-05-08  Saint-Blaise: rumeurs et mystère autour d'un candidat

16-01-08  Saint-Blaise: Un ministre au service du Castel

19-12-07  Saint-Blaise: partie de Monopoly gagnante

12-12-07  Saint-Blaise: transaction immobilière

10-10-07  Deux cents oiseaux exposés à Saint-Blaise

09-05-07  Saint-Blaise: Balade pour découvrir le village





Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |