La galerie Quint-Essences quitte Bevaix pour Neuchâtel » Blog de PasTis

 La galerie Quint-Essences quitte Bevaix pour Neuchâtel

7/1/2009

Galerie cherche cimaises désespérément

Bevaix • Au dernier jour de décembre, faute d’espace, la galerie Quint-Essences a fermé ses portes… Anaïs Laurent, sa responsable, cherche désespérément un local au centre-ville de Neuchâtel, pour y accrocher et faire découvrir les œuvres d’artistes méconnus...


Galerie Quint-Essences

Exposition des artistes angolais Carla Peairo (peintre)
et Jorge de Sousa Monteiro (sculpteur) en juillet-août 2007.


«La galerie Quint-Essences à Bevaix est fermée. Elle devrait rouvrir au centre de Neuchâtel dès que nous aurons déniché un local. Mais quoi qu’il en soit, l’année 2009 sera un virage important pour la galerie qui, depuis le changement de calendrier, est devenue une association à but non lucratif». Voilà presque quatre ans qu’Anaïs Laurent permet à des artistes inconnus ou méconnus d’exposer leurs talents dans l’ancienne gare de Bevaix: «Les locaux étaient devenus vraiment trop exigus. En 2008, la galerie Quint-Essences a permis à plus de vingt artistes d’exposer leurs œuvres. Et c’est sans compter les événements organisés en dehors de la galerie, comme la fête des Biviades, les expositions mensuelles à l’Auberge du Plan Jacot, à Bevaix, ainsi que les soirées de lecture, de contes et de concerts. Depuis son ouverture, outre des artistes locaux, ce petit galetas de gare transformé en galerie nous a permis d’accueillir des peintres et des sculpteurs d’Australie, d’Afrique ou d’Amérique du Sud. Au total, ce sont près de septante artistes visuels, musiciens, écrivains, enfants de la rue, danseurs et lecteurs qui ont participé au succès de ce petit site. La Galerie Quint-Essences n’est plus! Vive l’Espace Quint-Essences et l’association «Art à la cARTe»!»

En quête d’un local depuis des semaines, Anaïs Laurent ne désespère pas trouver de nouveaux murs pour y poursuivre son travail éducatif et social: «Une surface d’environ cent mètres carrés à loyer modeste conviendrait parfaitement. L’idéal serait un rez-de-chaussée permettant l’accès aux handicapés en chaise roulante. Nous pourrions même nous engager à rénover l’endroit, comme nous l’avons fait à Bevaix. Nous avons déjà de quoi monter notre première exposition de l’année».   
 
De nationalité franco-américaine, Anaïs Laurent est arrivée en Suisse au printemps 2003 où elle a poursuivi sa formation de coaching et de management entamé en France. En avril 2005, elle inaugure sa galerie dans les combles de la gare de Bevaix, alors que la rédaction du journal Réussir et Télé Objectif Réussir (TOR) s’installe dans les étages inférieurs du bâtiment: «Avec cette galerie, je veux avant tout offrir un tremplin à des artistes talentueux quel que soient leur âge et leur origine. Leur permettre de partager leur travail avec le public et ainsi se reconnecter avec la société».
Parallèlement aux expositions, la galeriste a organisé des cours d’art, des soirées à thème (poésie, discussions, lecture), ainsi que des séances de coaching en utilisant l’art comme principal outil de travail: «Ce sont toutes ces activités qui nous amènent à devoir changer de local. A Bevaix c’était difficile d’accueillir plus de dix personnes simultanément».  


Pascal Tissier



Contact : Anaïs Laurent au 079 255 03 08, ou anais@montmollin.ch
ou www.galerie-quint-essences.ch


Galerie Quint-Essences

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |