Corcelles-Cormondrèche enterre ses poubelles » Blog de PasTis

 Corcelles-Cormondrèche enterre ses poubelles

18/2/2009

 

Article publié dans Le Courrier Neuchâtelois du 18 février 2009


Pour quelques conteneurs
enterrés de plus…


Corcelles-Cormondrèche • Depuis le début de l’année le ramassage des sacs poubelle au porte-à-porte a été supprimé dans plusieurs quartiers, et ce, alors qu’un projet d’implantation de conteneurs enterrés avait été «jeté» il y a quelques années.

 

Corcelles,cormondreche,conteneurs,enterres,

 

Vu sur le site internet de la commune de Corcelles-Cormondrèche: «Pour une série de quartiers, le ramassage des sacs poubelle au porte-à-porte est supprimé à partir du 1er janvier 2009.»
Selon les autorités, l'extension de la zone urbanisée et l'augmentation de la population ne permettent plus à l'entreprise mandatée pour l'enlèvement des déchets urbains de faire le tour de la Commune en une demi-journée. Du coup, «pour ne pas revoir à la hausse le contrat passé avec l’entreprise de ramassage», les habitants de certaines rues équipées de conteneurs enterrés sont contraints d’amener eux-mêmes leurs sacs poubelle dans ces «Moloks». Dans son communiqué, la commune ne précise pas les noms des rues concernées par cette directive et même Kurt Aegerter, le chef du Service technique, ne tient pas à en dire plus: «Les gens concernés ont reçu un mémento. Je ne sais pas, comme ça par cœur… Il y a déjà cinq ou six quartiers qui sont concernés.»

Ce qui est étonnant, c’est qu’au cours de la législature précédente, face aux réticences du législatif, le Conseil communal avait retiré une demande de crédit de 450'000 francs pour l’implantation de 45 conteneurs enterrés. Depuis, la Commune a tout de même installé une quinzaine de ces «Moloks» et renonce maintenant à assurer le ramassage des sacs dans certains quartiers, alors que tous les habitants paient la même taxe pour le ramassage des ordures.

Daniel Licodia considère qu’à l’époque ce projet n’était pas prioritaire: «Il y avait la perspective de la fusion avec Peseux et il fallait surtout régler le problème des structures pour la petite enfance avant d’aborder la problématique des poubelles… d’où le retrait.» Et le Conseiller général d’ajouter: «Ce système de conteneurs est judicieux, la Commune est gagnante, mais ce n’est pas normal que le Conseil général n’ait jamais eu à traiter ce dossier.»
 
Lui aussi membre du Conseil général, Jean-Michel Brunner (PLR) confirme les propos de son collègue du Ralliement: «C’est vrai, on était en plein processus de fusion, et on voulait être sûr qu’un système identique serait adopté à Peseux.» Pour Jean-Michel Brunner «il n’y a pas de quoi fouetter un chat»: «Dès le moment où l’implantation de ces conteneurs est réalisée en partenariat public-privé et que la Commune laisse une partie des coûts à la charge des privés, je pense que c’est une bonne chose. Politiquement, pour moi ça va dans le bon sens… quant à savoir si les autorités ont outrepassé leurs compétences, je ne connais pas assez ce dossier pour me prononcer.»  

Conseiller communal en charge des travaux publics, Patrick Bourquin, se veut optimiste: «Lors de chantiers, on conseille au promoteur d’installer un conteneur enterré, il économise ainsi sur un local pour les conteneurs à roulettes et sur le personnel qui doit les sortir. On en a fait beaucoup comme ça…»
Le vice-président du parti socialiste local confirme que des projets seront prochainement soumis au législatif: «Le groupe Verts a déposé une motion sur la gestion des déchets, demandant au Conseil communal une vision un peu plus globale et une planification. Cette motion est sur mon bureau et elle va probablement être traitée, je l’espère, lors du prochain Conseil général. Dans la foulée on devrait proposer des demandes de crédits pour des conteneurs enterrés et pour la réfection de la déchetterie de Porcenaz. Raisonnablement, d’ici trois à cinq ans, il ne devrait plus y avoir de ramassage des sacs à poubelle au porte-à-porte».
Quand on lui demande si les gens qui bénéficient du ramassage et ceux qui doivent amener leurs sacs à un conteneur vont toujours payer la même taxe, Patrick Bourquin est catégorique: «Oui, totalement. Dès le moment où l’on aura un pourcentage plus important de déchets qui seront collectés par conteneurs, le coût du ramassage diminuera, ce qui devrait, à terme, baisser la taxe pour tout le monde.»


Pascal Tissier

 

Corcelles,cormondreche,conteneurs,enterres,

 

 



Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |