Chronique des chiens célèbres - Snoopy » Blog de PasTis

 Chronique des chiens célèbres - Snoopy

1/3/2011

Logo Le Chien Magazine
Article publié dans Le Chien Magazine No.3 - Mars 2011

 


Chronique des chiens célèbres

Snoopy : 60 ans et pas une ride !


Snoopy Charles Schulz
Charles Monroe Schulz, le père de Snoopy à sa table de dessin entouré de son héros canin.
Photomontage pti / © 2011 Peanuts Worldwide LLC, Peanuts.com

A la fin du mois de janvier dernier, les organisateurs du 38e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême (F), ont convié les amateurs du neuvième art à fêter le 60e anniversaire du plus célèbre Beagle de la planète: Snoopy. Pour l’occasion, une superbe exposition consacrée au petit chien créé par Charles Monroe Schulz a été aménagée sur le parvis du Musée de la Bande Dessinée. Celle-ci a été inaugurée en présence de Jeannie Schulz, la veuve du créateur des Peanuts, et de Charles Rivkin, l’ambassadeur des Etats-Unis en France. Un faste mérité qui démontre l’importance – culturellement parlant – de ce petit chien de papier qui, pendant plus de cinq décennies a fait rire ses lecteurs sur… eux-mêmes !
En parlant de l’œuvre de Charles M. Schulz, l’ambassadeur américain l’a souligné: «Les histoires qu’il nous a racontées durant près d’un demi-siècle nous ont fait rire; elles nous ont aussi fait réfléchir à des choses aussi graves et importantes que la guerre, comme lorsque Snoopy se retrouve en fantassin sur les plages de Normandie. Et Charles M. Schulz savait de quoi il parlait, lui qui faisait partie de la Vingtième Division Blindée de l’armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale».

Une œuvre immense
Snoopy (aussi connu sous le nom de Snoopy et les Peanuts ou simplement Les Peanuts) est le nom du comic strip écrit et dessiné quotidiennement par Charles Monroe Schulz, d’octobre 1950 jusqu’à sa mort, en février 2000. Il avait 78 ans.
L’œuvre de cet artiste américain est impressionnante: à sa mort, il avait écrit 17’897 strips et Snoopy était encore publié dans plus de 2’600 journaux répartis dans 75 pays différents et dans plus de vingt langues. En français et à ce jour, Snoopy est aussi une collection de 41 albums disponibles en librairie, tous édités par Dargaud.

La rançon de la gloire
A partir des années 60, la popularité de Snoopy devient un véritable succès planétaire qui va, peu à peu, se décliner sous toutes les formes possibles: dessins animés, jouets, jeux, figurines, peluches, vêtements, accessoires vestimentaires et autres gadgets à l’effigie du célèbre chien et de ses amis. Le nombre colossal de licences accordées à des publicités ou des produits dérivés va enflammer la passion de milliers de collectionneurs et va faire de Charles M. Schulz l’un des artistes les plus riches du monde.

Gags à répétition
Peanuts est une série de gags (sur trois ou quatre cases) qui s’articule autour de deux personnages principaux: Charlie Brown, un garçon maladroit, malchanceux et déprimé, et son chien Snoopy. Le strip s’appuie sur le principe du running gag (comique de répétition) où les mêmes situations entre les personnages reviennent tout au long de la bande dessinée. Evidemment, chacun des personnages a ses particularités, ses obsessions et ses accessoires propres, qui resurgissent chaque fois qu’ils apparaissent, mais Snoopy est incontestablement le personnage central des Peanuts. Au gré des histoires, son comportement devient «humain»: il se met à marcher sur ses deux pattes, à penser et à philosopher.

Un chien plein d’imagination

Snoopy a des manies plutôt insolites, comme celle de dormir sur le toit de sa niche. Il vit dans un monde fantaisiste, se prenant pour un astronaute (le premier beagle à avoir marché sur la lune, avant même la mission d’Apollo 11), un aviateur de la Première Guerre mondiale (perpétuellement en duel face au Baron Rouge), un joueur de billard, un légionnaire, un grand joueur de hockey, un joueur de tennis, un scout, etc. L’interlocuteur privilégié de Snoopy est un drôle d’oiseau jaune prénommé Woodstock. Quand Snoopy apparaît, Woodstock n’est jamais très loin et se retrouve souvent associé – malgré lui – aux fantasmes de son ami. Ainsi, lorsque Snoopy est persuadé d’être un célèbre écrivain Woodstock se retrouve contraint de lui servir de secrétaire.


Pascal Tissier


Logo Le Chien Magazine
Article publié dans Le Chien Magazine No.3 - Mars 2011

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |