Supporters de Xamax, les Tigers rugissent depuis 15 ans » Blog de PasTis

 Supporters de Xamax, les Tigers rugissent depuis 15 ans

1/3/2010

Les Tigres de la tribune D4

Avec leurs banderoles, leurs drapeaux, et leurs chants, les Tigers débordent d’énergie pour soutenir l’équipe de Neuchâtel Xamax sur tous les stades où elle joue. Comptant actuellement près de 150 membres, l’association «Tigers 95» fêtera en avril ses quinze ans d’existence.
– par Pascal Tissier

Tigers 95


«A l’origine, il y avait les «Young Tigers». Le nom de l’association a été modifié, début 2007, à l’occasion de l’ouverture du nouveau stade de la Maladière». Président des «Tigers 95», Nicolas Fallet, 21 ans, insiste sur le bon état d’esprit du groupe. «Bien sûr, les Tigers rassemblent essentiellement de jeunes passionnés, mais notre soutien au club se veut pacifique et festif, notre ligne de conduite répond au«Tigers Spirit», qui veut gommer les débordements violents ou incontrôlés de certains groupes Ultras.»

En accord avec le club

Les dirigeants des Tigers, comme ceux des «Fanati’x 03» (l’autre groupe de supporters des rouge et noir), ont signé une charte avec la direction de Neuchâtel Xamax. Dans ce document, les groupes de supporters s’engagent notamment à garantir un climat sain et convivial dans et autour du stade et à rencontrer une délégation du club au moins deux fois par saison.
Selon Olivier Matthey, vice-président des Tigers, le contact est presque permanent avec le club. «Pour les matchs joués à l’extérieur, par exemple, nous transmettons les détails de nos déplacements – horaire, itinéraire et nombre de personnes – à Jean-Philippe Hofer, le responsable des supporters. Apparemment, il renvoie ces informations au service de police des cantons concernés. C’est pour ça que la police nous attend déjà dans le canton de Vaud pour nous escorter jusqu’au stade de Toubillon, lorsque nous allons à Sion.» Si Nicolas Fallet évoque cette anecdote avec humour, il déplore l’impact négatif de telles mesures auprès du public en général: «On n’est pas des casseurs!»

Etre autonome financièrement

Composé de huit membres fraîchement élus en janvier dernier, le comité des «Tigers 95» ne se contente pas d’encaisser des cotisations. «Il y a beaucoup à faire pour organiser les déplacements. Une fois le car réservé, il faut coordonner l’achat des ravitaillements pour le voyage, des boissons aux sandwichs faits maison. Et contrairement à ce que beaucoup de gens pourraient croire, on ne se contente pas d’acheter que de la bière, il y a aussi du thé froid et du coca. On épluche même les pubs pour pouvoir profiter des actions.» Selon Nicolas Fallet, le prix d’une course en car coûte plus de 1000 francs. «Une somme que l’on paie cash lorsqu’on arrive à destination. Dans le car, chaque passager débourse 25 francs pour le transport, alors si l’on est plus de cinquante, c’est parfait, on rentre dans nos frais. Si ce n’est pas le cas, on compense avec la caisse de la cantine. Et puis, sur place, chacun doit payer son entrée au stade. Mais quand on aime on ne compte pas.»

Une tribune pour deux groupes

Les trajets en car sont l’occasion d’élaborer des plans, des chants, ou des tifos, ces animations visuelles, aussi géantes qu’éphémères, déployées dans les tribunes d’un stade à l’entrée des joueurs sur le terrain.
A entendre Nicolas Fallet, les deux groupes de supporters cohabitent dans la tribune D4, scandent et chantent ensemble, mais sans vraiment se mélanger. «Quand on regarde la D4 depuis le terrain, les Fanati’x sont à gauche, nous à droite, derrière nos bâches respectives.» En tribune, Nicolas Fallet est un «Capo», l’un de ces animateurs équipés d’un mégaphone qui, tel un chef d’orchestre, donne le tempo des animations et lance les chants de soutien.
Responsable multimédia au sein du comité, Clément Bourgeois, sort des photos des articles vestimentaires estampillés avec la fameuse tête de tigre. «La vente des écharpes et des vêtements  permet aussi de renflouer la caisse. Là, on a commandé des polos noirs ornés du logo spécial du quinzième anniversaire.»   

«Mobilisons nous!»

Lorsqu’on demande quel message il aimerait faire passer aux lecteurs de XA’mag, avec un air sérieux, presque solennel, Clément Bourgeois prend la parole: «Match après match, nous soutenons notre équipe quoi qu'il arrive. A domicile ou à l'extérieur, nous sommes toujours présents et animons les matchs du mieux possible. Notre club mérite un soutien massif à Neuchâtel et ailleurs, alors si l'envie de supporter votre club de cœur est présente en vous, n'hésitez pas à vous joindre à nous, en secteur D4 à la Maladière et à vous déplacer avec nous dans toute la Suisse. Mobilisons-nous pour les rouge et noir!» C’est dit. Pour en savoir plus sur les Tigers, découvrir l’historique du groupe, ou leurs photos, il suffit de se connecter sur leur tout nouveau site à l’adresse www.tigers95.ch

Tigers 95
Trois des huit membres du comité des Tigers 95 avec, de gauche à droite:
Olivier Matthey, Nicolas Fallet et Clément Bourgeois

pastis_bloguez.com 21899107

Logo Xa'mag

Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |