Terry Wilsher aime la "trois" » Blog de PasTis

 Terry Wilsher aime la "trois"

1/1/2010

Rencontre avec Terry Wilsher

Foot passion : la preuve par trois

Comme la formation féminine et les vétérans, le FC Xamax 2007 III – surnommée «la Trois» – est une équipe à part dans l’organigramme du club neuchâtelois, même si elle évolue en troisième ligue avec le même maillot que l’équipe fanion. Leader de cette formation depuis bientôt trente ans, Terry Wilsher s’inquiète: la Trois risque de disparaître, faute de sang neuf. - par Pascal Tissier

Terry Wilsher


«Actuellement, la Trois est quatrième de son groupe au classement de la troisième ligue. On reprendra l’entraînement à la fin du mois avec, pour se remettre dans le bain, un programme de sept à huit matchs amicaux en attendant la reprise du championnat le 28 mars prochain.» Terence Wilsher, dit Terry, vit depuis près de trente ans à Neuchâtel et pourtant il n’a rien perdu de son accent londonien. «Je fais partie de l’équipe depuis 1981 et je la gère de A à Z depuis la fin des années 80.»


Une équipe en marge

 La Trois est «un club dans le club» pour reprendre l’expression de son entraîneur. «Nous sommes autonomes, nous nous occupons nous-mêmes de nos maillots, de notre matériel et de notre trésorerie. Nous avons même un sponsor. Depuis deux trois ans, suite à plusieurs opérations à l’épaule et à une jambe, je suis un peu moins sur le terrain et c’est Julien Frutig – appuyé par Antonio Cannistraci – qui m’aide à diriger les entraînements. Mais je m’occupe toujours de l’organisation, des structures, des finances et des joies annexes, comme le souper de Noël, les pique-niques, les sorties d’équipe ou l’organisation de matchs amicaux.»

Co-fondateur du Lunch Max

Question organisation, «l’Anglais» sait de quoi il cause: de 1984 à la fin de la saison 2006, il a été responsable de l’organisation et de la sécurité de plus de 500 matchs de Neuchâtel Xamax à la Maladière, Coupe de Suisse et compétitions européennes incluses. Des samaritains aux vigiles, en passant par les cantines et la coordination avec la police et la Ville, Terry Wilsher était partout. A son CV sportif, il faut encore ajouter ses postes d’entraîneur pour différents groupes de juniors, ses mandats dans des commissions au sein de Ligue nationale de football et l’organisation des six premiers Lunch Max.

Terry Wilsher
Terry Wilsher et Julien Frutig

Impliqué chez les vétérans

Aujourd’hui, à 48 ans, Terry Wilsher est toujours aussi passionné et, en plus de ses fonctions d’entraîneur de la Trois, est également membre du comité des vétérans: «Dans le milieu des années quatre-vingt, après avoir été reléguée, la deuxième équipe a été dissoute. C’est ainsi que les joueurs de la Deux se sont retrouvés dans la Trois et qu’avec les joueurs les plus âgés de la Trois, nous avons renforcé la section des vétérans, d’où ma présence au comité.»

Chronique d’une mort annoncée?

Cependant, il y a aussi de la mélancolie dans le verbe de Terry Wilsher. Notamment lorsqu’il aborde l’avenir de la Trois, pour lui en sursis: «Les joueurs des équipes d’élite qui évoluent dans la S.A. (Neuchâtel Xamax SA ndlr) n’ont pas le même passeport que les acteurs de la Trois. A cela s’ajoute le fait qu’il n’y a plus de juniors cantonaux à Xamax, alors que ceux-ci – dans les années quatre-vingt – constituaient notre réservoir. A ce jour, plusieurs de nos joueurs proviennent d’ailleurs de cette filière. Du coup, et même si le contingent actuel est largement suffisant, l’équipe vieillit et, faute de renouvellement, elle risque bien de disparaître à moyen terme.»
«L’Anglais» s’interroge également sur ce qu’il adviendrait de la Trois s’il décidait de se retirer: «Ça poserait aussi des problèmes. Nous trouverions peut-être une solution avec l’un des joueurs de l’équipe qui accepterait de reprendre les commandes, mais pour combien de temps? Une année ou deux? Et après?»

Terry Wilsher
Jérémy Simonet et Cédric Pellet

Par connaissances interposées

Pour l’instant, Terry Wilsher profite un maximum de ce noyau de copains très attachés à son club, qui prennent plaisir à jouer ensemble: «Pour renouveler l’effectif, les joueurs amènent des copains, des frères ou des collègues. Il arrive que des jeunes contactent le secrétariat du club, qui les envoie chez nous, comme cet universitaire, pour deux ans à Neuchâtel, qui a intégré l’équipe pour se faire des amis.»

Une vie en rouge et noir

A entendre son entraîneur, la Trois est à l’aise en troisième ligue et n’a pas l’intention de passer au niveau supérieur: «Avec deux séances d’entraînement et un match par semaine, ce n’est déjà pas simple à gérer pour des gens bien établis professionnellement. Monter en deuxième ligue exigerait beaucoup plus d’engagement et davantage de moyens. Impossible, d’autant que plusieurs joueurs s’investissent déjà dans Xamax, comme Cédric Pellet, secrétaire à Pro’imax; Laurent Claude, membre du comité du Club des Amis; Richard Penaloza et Johnny Fleury, tous deux entraîneurs des moins de quinze ans; et d’autres qui n’ont jamais quitté le club, comme Julien Frutig ou Antonio Cannistraci qui portent le maillot rouge et noir depuis leur enfance. On ne trouve plus ça ailleurs!»

Terry Wilsher
Richard Penaloza, Marco Renna, Antonio Renna, Jérémy Simonet et Joaquim Passos

Humour british à l’heure du thé

«On nous lave les maillots, nous avons le Chanet à disposition, Xamax paie aussi les montants dus à l’ANF et les frais d’arbitrages… Il faut bien reconnaître que nous n’apportons rien au club, même si nous sommes toujours prêts à donner des coups de main lors de certaines manifestations. Mais nous portons les couleurs de Xamax et nous sommes très fiers de les défendre, raison pour laquelle je suis très à cheval sur le respect et sur le comportement des joueurs.» Conscient de la position particulière qu’occupe le FC Xamax 2007 III, Terry Wilsher se met à rêver avec humour: «Troisième ligue oblige, la Trois participe à la Coupe neuchâteloise de football des deuxième, troisième et quatrième ligues. Et comme le vainqueur se retrouve dans les premiers tours de qualification de la Coupe suisse, théoriquement, on pourrait se retrouver à jouer face à la première équipe de Xamax… en théorie seulement.»


Terry Wilsher

Terry Wilsher

Terry Wilsher

Terry Wilsher

Terry Wilsher

De gauche à droite: Terry Wilsher; Antonio Renna; Marc Oswald; Johnny Fleury; Marc Oswald; Richard Penaloza; Laurent Claude; Sébastien Pellet; Marco Renna; Cédric Pellet; Julien Frutig; Yves Botteron; Jérémy Simonet; Joaquim Passos; Salvatore Raffaele; Ahmed El Masry. Absents sur cette photo: Antonio Cannistraci, Alfio Fantini, Cristian Ferrara, Vasco Fonseca, Henok Gurmu, Jean-Philippe Incontro, Bertrand Loosli, Fabien Loosli, Raphaël Moser, Michel Rochetti, Sébastien Rytz, David Sanz, Thoeun Uch, Fabien Zuccarello.

pastis_bloguez.com 427992060

pastis_bloguez.com 427992060

Logo Xa'mag




 

 


Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |