L'astro-interview de Stéphane Besle » Blog de PasTis

 L'astro-interview de Stéphane Besle

1/1/2010


Stéphane Besle : «Avec Melinda j’aimerais faire un grand bout de chemin»

Né le 23 janvier 1984 à 3 heures à Haguenau, en Alsace (France), Stéphane Besle est Verseau ascendant Scorpion. Défenseur au Neuchâtel Xamax, il se confie au détour d’une interview, réalisée sous l’éclairage de son thème astrologique. Le principe de cet entretien? Regarder ce que le ciel lui réservait à la naissance et comment cela s’est traduit dans sa vie jusqu’à aujourd’hui. La comparaison, entre les données de départ et le résultat, fascine toujours. Au passage, Stéphane Besle nous présente sa compagne Melinda. - par Harriett Herzig / Photos: Pascal Tissier

Stéphane Besle

• Stéphane Besle, avez-vous déjà vu un thème astral?
- Non, jamais. Mais j'ai récemment appelé une voyante dans le Sud de la France, qui m'a aussi expliqué ma situation actuelle, en partie, sur la base de ma date de naissance. Elle m'a prédit des évènements qui se sont avérés. Elle a parfaitement réussi à me décrire, à me raconter comment je me sens ces temps, pourquoi. J'ai été vraiment étonné par ce qu'elle a été capable de voir.

• Comment se fait-il que vous ayez recouru à ses dons?
Ma copine, Melinda, avait recouru à cette voyante, qui s'appelle Marine, l'an dernier. Et tout ce que cette medium lui avait annoncé s'est produit. Elle lui avait prédit un voyage à New York. Melinda n'avait rien prévu dans de tel. Or, nous sommes en effet partis à New York à la mi-décembre.

• Et à vous, que vous a-t-elle prédit?
- Entre autres qu'au niveau du foot tout se passera bien, et qu'avec Melinda j'aurai une relation durable. Une autre dame m'a aussi impressionnée par ses dons dernièrement. Je suis allé me faire masser chez elle à Bevaix parce que j'ai souvent des douleurs au dos, probablement à cause d'angoisses et du stress. En me massant, elle a capté en moi des énergies liées à certains points de ma vie. Et elle a senti juste. Donc je commence à croire que certaines personnes ont des dons inexplicables. Et j'ai commencé à travailler sur la pensée positive. Notamment en lisant «Les Clés du Secret» de Daniel Sévigny.

Stéphane Besle

• Vous avez suivi une formation en physiothérapie. Dans ce domaine, au vu des planètes qui sont dans votre Maison 12, vous pourriez, vous aussi, un jour, capter des énergies chez les gens et en comprendre la provenance...
- Je pourrais être intéressé par un perfectionnement dans le toucher ainsi que le ressenti et le lier à la physiothérapie. Mais pour des raisons sportives, ce ne sera pas la priorité dans l'immédiat. Peut-être ce projet reviendra-t-il à l'ordre du jour au moment de ma reconversion professionnelle, à la fin de ma carrière de footballeur.

• Selon votre thème, un jour vous pourriez, outre dans la sphère des soins, avoir également envie de travailler dans un domaine en relation avec l'eau, la plage, la mer...
- Je trouve votre déduction marrante, parce qu'avec Luca Ferro, le gardien de Neuchâtel Xamax, nous nous sommes pris à rêver d'ouvrir un jour une plage... J'aime bien l'eau. D'ailleurs, je me rends régulièrement à Yverdon-les-Bains.

• Mais ce qu'il y a d'encore plus visible dans votre thème, avec votre maison 12 bien occupée, c'est votre profond désir d'aider les autres...
Dernièrement, une très bonne amie m'a dit regretter le fait que je pense plus aux autres qu'à moi. Selon elle, je devrais davantage m'occuper de moi.

Stéphane Besle

• Aux aspects que votre Soleil subissait à votre venue au monde, votre père a probablement été confronté à une vie assez éprouvante...
- Enfant, il a longtemps vécu en Afrique avec ses parents qui avaient une entreprise là-bas. Ils ont eu pas mal de problèmes, donc ils sont revenus en France, où mon père a été placé chez les bonnes soeurs. Adulte, mon papa a eu des enfants tôt: trois. Mon frère, ma soeur et moi. Ma mère avait 17 ans et lui, 23-24 ans. Ils ne gagnaient pas bien leur vie. C'était galère!

• A votre Soleil dans la Maison 12, votre père a dû ressentir le passage chez les bonnes soeurs comme une prison...
- J'ignore si cela a été le cas. Il n'a jamais trop voulu me parler de cette période de sa vie. Parfois, d'ailleurs, en repensant à ce que je sais en fait de mon père, je me surprends à penser que je le connais finalement mal. Que beaucoup de choses restent mystérieuses. Mais il a été un super-père et il s'en est très bien sorti.

• Toujours aux aspects reçus par votre Soleil, il a dû bien tenir les rênes en vous éduquant...
- Ah ça, oui! Il a toujours été derrière nous, ses trois enfants. Il tenait par exemple à ce que nous fassions bien nos devoirs et que nous soyions à la maison à 20h30 le soir au plus tard, et au lit à 21 heures. Nous n'avions pas le droit de sortir. Petits, nous devions être à 18h30 à la maison, et à 20h30 nous dormions. La phrase de mon père que je garde particulièrement en souvenir, c'est: «J'ai envie d'être fier de toi!» Elle me faisait comprendre que je ne devais pas commettre de bêtise. Mon père a toujours privilégié l'école. Il répétait sans cesse: «D'abord l'école, après le foot et les copines!» Il m'a inculqué le respect des autres, en m'avertissant de ne pas faire aux autres ce que je ne voulais pas qu'on me fasse.

Stéphane Besle

• Avec Mercure en Maison 2 en Capricorne, vous avez sans doute pris conscience tôt que l'argent est le fruit d'un dur labeur et qu'il est à dépenser avec précautions.
- En effet. Il n'y avait qu'à voir comment mes parents travaillaient dur, pour le comprendre. Mon père a exercé divers métiers dont chauffeur poids lourd. Et ma mère a aussi travaillé dur. Gamins, avec mes frère et soeur, nous n'avons jamais eu ce que nous voulions. Si par exemple nous demandions une paire de baskets, mon père répondait que c'était impossible, qu'il fallait que nous nous débrouillions sans. Alors, nous gagnions des sous en allant tondre le gazon chez des particuliers et nous les mettions de côté, jusqu'au jour où nous atteignions la sommes grâce à laquelle nous pouvions nous payer ensuite ce que nous voulions.

• Votre Lune montre que vous êtes parti tôt de la maison.
- Déjà à 10 ans je prévoyais de m'investir sérieusement dans le foot et de quitter, vite, la vie de famille pour me concentrer sur le ballon rond. Ce que j'ai fait à 15 ans. C'est tôt, en effet, pour sortir du nid.

• Votre Lune de naissance signale aussi de la difficulté à vous lier aux autres.
- Déjà à la maison, j'ai grandi en ayant peu parlé avec mon père ou ma mère. Je suis timide, réservé. Je ne vais pas vers les autres, je ne discute pas avec eux. Il y en a certains qui finissent même par croire que je suis hautain, tellement je reste sur mon quant à soi. C'est vrai que c'est un problème! Par contre, une fois que je connais les gens, je suis plus ouvert, ce qui leur ôte la première impression, un peu mitigée, qu'ils ont d'abord de moi.

• Votre Mercure montre qu'une relation un peu houleuse avec un frère a aussi pu un tantinet vous refroidir dans votre envie d'entrer en relation...
- J'ai effectivement un grand frère, avec lequel nous nous sommes beaucoup battus petits. Il me faisait peur. Mais cela arrive dans toutes les familles.

Stéphane Besle

• Oui, mais voilà, avec votre Lune en Balance, vous avez horreur des conflits, ce qui, aujourd'hui, vous fait sans doute préférer garder vos distances plutôt que de vous exposer à d'éventuels désaccords...
- Peut-être... Car j'ai en effet horreur des conflits.

• Votre Lune en Balance vous rend sensible à la beauté et attire les regards sur vous. Vous êtes ce qu'on appelle «un beau gosse». Avez-vous déjà eu des propositions dans le milieu de la mode?
- J'en ai reçu une ou deux fois dans le Nord de la France. Mais je ne les ai pas acceptées. Selon moi, ce n'est pas conciliable avec un engagement sportif tel que le mien.

• Toujours avec votre Lune en Balance, vous aimez plutôt les femmes fines, élégantes, susceptibles d'évoluer dans un domaine lié à la recherche du beau ou de l'harmonie...
- En tout cas, ma copine est fine et élégante et elle évolue dans le domaine artistique, puisqu'elle est danseuse professionnelle. Elle s'appelle Melinda et elle a le Melinda Dance Center, à Peseux.

• D'après votre Vénus, Melinda devrait avoir des origines solaires...
- Elle est Espagnole.

• Ce n'est pas une période facile dans le domaine sentimental. Il est possible que des affaires amoureuses du passé sont encore à régler, et pour vous, et pour elle...
- Melinda et moi avons tous les deux des soucis, en effet. Raison pour laquelle j'ai appelé d'ailleurs la voyante dont je vous ai parlé en début d'interview, et que je suis allé me faire masser. Car ces temps, je suis souvent tourmenté. Avant de rencontrer Melinda, j'ai eu une relation de deux ans avec une autre fille. Nous vivions ensemble. Tout se passait bien. Pourtant la relation s'est terminée, brutalement, de manière nette, au mois d'août. J'ai beaucoup souffert. De son côté, Melinda a vécu avec quelqu'un durant huit ans. Elle a aussi une page à tourner. Donc nous préférons avancer tout doucement, dans notre belle histoire, sans nous blesser, en soignant les plaies qui nous faisaient mal avant notre rencontre. Je prendrai soin personnellement à bien me remettre du passé pour m'avancer serein vers le futur. Car Melinda est une fille fantastique avec laquelle j'ai envie de faire un grand bout de chemin.

• Pas étonnant qu'un mois après votre séparation, en août, vous soyez déjà à nouveau tombé amoureux... Car avec une Maison des amours en Bélier, vous êtes marqué par une tendance au coup de foudre...
- Eh bien en fait, après ma rupture du mois d'août, je tenais à me retrouver un peu seul et tranquille, pour réfléchir. Et puis je suis allé me balader un samedi soir. Melinda était en train de discuter avec un ami sur le trottoir. Je suis passé à côté. J'ai discuté avec eux. Ensuite Melinda et moi avons bu un verre et nous nous sommes revus la semaine d'après pour aller manger ensemble. Une semaine après encore, idem. Et rapidement, nous nous sommes rendus compte que c'était de l'amour. Elle a très vite rencontré mes parents parce qu'ils sont venus ici à Neuchâtel en week-end, peu après notre rencontre. En un mois, Melinda et moi avons donc déjà accompli ce que d'habitude les couples font en deux ans. Raison pour laquelle nous allons encore donner du temps au temps avant de nous installer ensemble.

• A propos d'appartement... En ce mois de janvier 2010, un superbe aspect dans votre Maison du logement, autrement dit la Maison 4, signale un déménagement dans un endroit près d'un plan d'eau...
- Incroyable! Je déménage en effet ce mois dans un appartement, situé assez près du lac.

 

Logo Xa'mag

BONUS: des images inédites non publiées dans XA'mag
photos Pascal Tisier

Stéphane Besle

Stéphane Besle

Stéphane Besle

Stéphane Besle

Stéphane Besle

Stéphane Besle

Stéphane Besle

Stéphane Besle

Mike Gomes, Mickaël Facchinetti, Stephane Besle et Max Veloso
Mike Gomes, Mickaël Facchinetti, Stephane Besle et Max Veloso au Jacuzi
du Centre Sportif de Couvet (janvier 2010)







 


 

 

Category : ARTICLES PRESSE Print

| Contact author |