Buried : résumé et critique du film » Blog de PasTis

 Buried : résumé et critique du film

2/11/2010

Un homme se retrouve enterré vivant avec, dans les poches,
un téléphone portable et un Zippo. Survivra-t-il?

Burnied Zippo
Tel est le sujet de "Buried" - Un film de Rodrigo Cortés, avec Ryan Reynolds
qui sort au cinéma début novembre 2010

Buried

Paul Conroy (Ryan Reynolds) n'est pas prêt à mourir. Mais lorsqu'il se réveille, six pieds sous terre, il n'a pas la moindre idée de qui l'a enterré là, ni pourquoi. La vie du camionneur et bon père de famille devient, sur le coup, une infernale épreuve de survie. N'ayant sur lui qu'un téléphone portable et un briquet Zippo, son contact avec le monde extérieur et la capacité de mettre en place les pièces du puzzle qui pourraient l'aider à trouver sa position, sont dramatiquement réduits. Une mauvaise réception, la batterie qui se décharge rapidement et sa réserve d'oxygène en baisse sont ses pires ennemis dans cette course contre la montre. Luttant contre la panique, le découragement et la folie, Paul n'a que 90 minutes pour être secouru avant que son pire cauchemar ne devienne réalité.

La critique du film, par Pastis:

Durant de longues secondes l'écran reste noir avec, en fond, une respiration de plus en plus haletante... le bruit caractéristique de l'ouverture d'un Zippo se fait entendre et la flamme du briquet révèle le visage angoissé de cet homme confiné dans une caisse en bois. Commence alors un extraordinaire suspense, en temps réel, digne des meilleurs thrillers, dont l'action se déroule exclusivement – et pendant 90 minutes – dans ce cercueil «vivant» dans lequel Paul Conroy est enterré.

En quelques secondes, le spectateur se retrouve lui aussi «enfermé» dans ce décor minimaliste – filmé comme un long plan séquence – et assiste, impuissant, au calvaire de ce camionneur américain pris en otage en plein désert irakien. Outre son briquet Zippo, l’homme dispose d’un téléphone portable (avec une interface en arabe), d’une lampe-torche capricieuse, d’une flasque de poche et d’un canif.
Grâce à un scénario efficace ponctué de nombreux rebondissements, «Buried» (littéralement «enterré»), emporte le spectateur dans une succession de sentiments, de l’angoisse à la terreur, en passant par le désespoir ou la résignation, le tout «emballé» par un suspens que les claustrophobes auront du mal à supporter.
Si le Zippo apporte une lueur d’espoir à cette lente agonie, toute l’intrigue du film repose sur les communications téléphoniques reçues ou passées avec un appareil en mal de batterie.

Ce n’est pas la première fois qu’un cinéaste joue avec les nerfs de son public en jouant les fossoyeurs sadiques (ce n’est pas Quentin Tarantino qui nous dira le contraire), mais force est de reconnaître que ce «Buried» – signé par un Rodrigo Cortès bien inspiré – enterre véritablement tout ce qui a déjà été fait dans le genre. Pour son deuxième long métrage, avec dix-sept jours de tournage à Barcelone, un budget quasi symbolique et un casting plus que restreint, le réalisateur espagnol livre un huis-clos passionnant de bout en bout. L'agilité de la caméra est déconcertante: tel un serpent (
), elle se déplace, glisse le long de la caisse, ou dévisage – sans la moindre pudeur – la terreur du gisant.  

Dans le rôle de Paul Conroy, Ryan Reynolds – le seul acteur à l’image, à part l’apparition furtive d’Ivana Miño – est réellement impressionnant et ce, même s’il reste allongé tout au long de ce tragique compte à rebours: tout est dans ses yeux et sa voix… une véritable performance d’acteur.

Buried a fait sensation dans les différents festivals où il a été projeté. Outre une récompense à Sundance, ou le Prix nouveau genre à l’Etrange Festival de Paris, le film de Rodrigo Cortès a aussi remporté le Prix de la critique internationale au Festival du cinéma américain de Deauville.

Les plus pointilleux ne manqueront pas de déceler quelques invraisemblances, comme ce fameux briquet Zippo qui laisse danser sa flamme plus d’une heure durant ou ce téléphone cellulaire qui reste opérationnel six pieds sous terre. Mais c’est aussi ça la magie du cinéma! Et il ne fait aucun doute que les amateurs de sensations fortes seront ravis par cet enterrement de première classe…

Pascal Tissier

Film vu le vendredi 8 octobre 2010, au cinéma Pathé Flon, à Lausanne, à l'occasion d'une vision de presse.
Film vu le samedi 16 octobre 2010, au cinéma Apollo 2, à Neuchâtel, lors d'une avant-première de la Fête du cinéma.


Buried Zippo Vision de presse


Buried
Réalisé par Rodrigo Cortés
Avec Ryan Reynolds, Robert Paterson, José Luis García Pérez, plus
Long-métrage americano-espagnol
Genre : Thriller
Durée : 01h35min
Année de production : 2010
Distributeur (Suisse/Allemagne): Ascot Elite Entertainment Group
Date de sortie cinéma en Suisse romande et en France : le 3 novembre 2010

 


Sommaire Buried

Sommaire Buried

Sommaire Buried

Sommaire Buried

Sommaire Buried

Sommaire Buried

Buried DVD Blu Ray

Sommaire Buried



 

 

 

Category : COLLECTION ZIPPO Print

| Contact author |